2 min de lecture Île-de-France

Albert Dupontel délogé d'un hôtel particulier par Valérie Pécresse

En 2012, l'ancien président de la Région Île-de-France, Jean-Paul Huchon, avait cédé au cinéaste ce bâtiment de plus de 1.000 mètres carrés contre un loyer de 1 200 euros par mois.

L'acteur Albert Dupontel en 2008 (illustration).
L'acteur Albert Dupontel en 2008 (illustration). Crédit : FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini

Fini les privilèges pour Albert Dupontel. L'acteur est délogé de son hôtel particulier au loyer défiant toute concurrence. Classé aux Monu­ments Histo­riques depuis 1997, l'Hôtel Fortuny a appartenu à l’État jusqu'en 2010 avant de deve­nir la propriété de de la région d’Île-de-France. Sous la présidence du socia­liste Jean-Paul Huchon, cet hôtel parti­cu­lier a été loué dès 2012 à ADBC films, la société de produc­tion d'Albert Dupon­tel

C'est dans ces locaux que le réalisateur et acteur avait terminé la post-production de son film 9 mois ferme. Une loca­tion à un prix dérisoire pour cette demeure située dans le XVIIe arron­dis­se­ment de Paris : 300 euros par semaine, soit envi­ron 1.200 euros par mois. Un privi­lège auquel va mettre fin Valé­rie Pécresse, prési­dente de région depuis 2015.

À lire aussi
Des infirmiers dans un hôpital de Lille (illustration) Yvelines
Yvelines : un père enlève son fils de sept mois à l'hôpital


La région a en effet annoncé jeudi 14 septembre qu'elle allait reprendre, pour le vendre, cet immeuble de trois étages construit en 1891, confirmant une information de La Lettre A. Une surface utile de 1.149 mètres carrés jusque-là "prêtée". "Il fait du gardiennage en attendant qu'une décision de vente soit prise", affirmait en 2016 au Canard enchaîné Jean-Michel Thornary, l'ancien directeur de cabinet de Jean-Paul Huchon. Le bail arrivait à expiration à la fin de l'année.

Optimiser le patrimoine immobilier de la Région

L'Hôtel Fortuny, dont la valeur est estimée par France Domaine entre 9 et 11 entre millions d'euros, va être déclassé pour en permettre la vente lors du prochain conseil régional des 21 et 22 septembre. Il est proposé de vendre ce bien "pour lequel la région n'a pas de projet particulier en vue de valoriser de manière optimale le patrimoine régional et de dégager de cette vente une recette fort utile au vu de la contrainte budgétaire régionale", écrit le projet de délibération.

Un second site, le "site des Camélias", ancien lycée professionnel construit dans les années 1930 dans le XIVe arrondissement et fermé en 1990, sera également proposé au déclassement et à la vente. Il est évalué à un million d'euros et deux repreneurs sont intéressés, dont l'hôpital voisin Saint Joseph.

Le réalisateur dit qu'il n'a jamais habité ce lieu

Ces deux projets de vente "s'inscrivent dans le cadre de la volonté de Valérie Pécresse d'optimiser le patrimoine immobilier de la Région", selon son cabinet. Elle avait annoncé dès la campagne des régionales son intention de faire des économies en abandonnant ou regroupant des sites occupés par la région, qui déménagera en février 2018 à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis).

RTL a joint Albert Dupontel au téléphone. Le réalisateur explique qu'il n'a jamais habité ce lieu désaffecté et inhabitable. L'ancien hôtel particulier à l'abandon est le lieu de tournage de son prochain film Au revoir là-haut qui sortira le 25 octobre. Il assure que le lieu a été loué à la région Île-de-France qui est partenaire de ce film adapté du roman homo­nyme de Pierre Lemaître, récom­pensé par le Prix Goncourt en 2013.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Île-de-France Albert Dupontel Valérie Précresse
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790103833
Albert Dupontel délogé d'un hôtel particulier par Valérie Pécresse
Albert Dupontel délogé d'un hôtel particulier par Valérie Pécresse
En 2012, l'ancien président de la Région Île-de-France, Jean-Paul Huchon, avait cédé au cinéaste ce bâtiment de plus de 1.000 mètres carrés contre un loyer de 1 200 euros par mois.
http://www.rtl.fr/actu/politique/albert-dupontel-deloge-d-un-hotel-particulier-par-valerie-pecresse-7790103833
2017-09-16 12:41:00
http://media.rtl.fr/cache/s06Qj9-kxG1uw6RQ7-y3XQ/330v220-2/online/image/2016/0122/7781510771_000-arp2051554.jpg