2 min de lecture Politique

Alba Ventura : "L'intérêt d'une élection ne ne se juge pas au nombre de listes"

CHRONIQUE - Près de 200 listes déposées, une farandole d'inconnus qui n'ont même pas les moyens de s'afficher sur les panneaux électoraux : on a l'embarras du choix pour les élections européennes.

>
L'intérêt d'une élection ne ne se juge pas au nombre de listes Crédit Image : AFP / Éric Cabanis | Crédit Média : Alba Ventura | Date :
Alba Ventura
Alba Ventura Journaliste RTL

Pendant la campagne pour les européennes, plusieurs "petits" partis tentent de faire entendre leur voix face aux poids lourds et à la multitude des 193 listes présentées. Dimanche 25 mai, les électeurs auront l'embarras du choix. En Île-de-France, on compte pas moins de 31 listes.

Trop de listes

Bien sûr, les Français n'ont peut-être pas envie d'avoir seulement 4/5 "mastodontes" (les représentants des grands partis). Ils peuvent avoir envie de voter pour Corinne Lepage, Nicolas Dupont-Aignan ou Christine Boutin. Mais ils ne peuvent pas connaître tous les candidats.

À lire aussi
Côté candidats aux européennes, les électeurs ont l'embarras du choix politique
Alba Ventura : "L'intérêt d'une élection ne ne se juge pas au nombre de listes"

Cette élection ne passionne déjà pas beaucoup nos concitoyens. Il faut être hyper-militant pour savoir qui se présente, et pourquoi. Vingt-quatre liste en moyenne, c'est franchement beaucoup trop. Pour rappel, la France envoie 74 députés au Parlement européen.

Festival des confettis

On pourra arguer du pluralisme. Il faut dire que c'est aussi le festival des confettis. Au rayon des listes très fantaisites, on a, par exemple, "La France se réveille" (une liste de défenseurs des usagers de la route) ou "Cannabis sans frontière" (qui veut légaliser le cannabis partout en Europe). On trouve des partis régionalistes (comme "Régions et peuple solidaire"), ou le parti de l'Espéranto (ceux qui veulent que l'on parle une même langue en Europe). 

Le pompon revient quand même "Parti Faire un Tour" (Pffft). Ses initiateurs se sont quand même bien amusés à chercher leur slogan. Imaginez qu'il faille laisser le même temps de parole au PFT et à José Bové : ce n'est pas simple.

À la présidentielle, il y a un filtre : ce sont les 500 signatures, et encore on se retrouve parfois avec seize candidats. Il faudrait peut-être quelques filtres pour au moins éviter ce qui est farfelu. car l'Europe, c'est quand même sérieux.

Il faut des candidats qui débattent

Est-ce que ça ramène du monde aux urnes ? Est-ce que ça fait reculer l'abstention ? Pas vraiment. En 2009, aux dernières européennes, il y avait vingt-sept listes en Île-de-France. Quinze d'entre elles n'ont pas fait 1%.

Il faut avoir la foi. D'autant que faire campagne quand on est un micro-parti, c'est le parcours du combattant. Il ne faut pas compter sur des subventions, un budget ou des clips à la télévision si vous n'êtes pas au moins représenté dans cinq régions. La politique, c'est un sport de riches. 

Certaines listes disent que c'est un bon moyen de s'implanter au niveau local. La liste "Euskadi Europan", qui n'est présente que dans le Sud-Ouest, affiliée au Parti National Basque, s'est présentée pour la première fois aux européennes de 2009, puis aux régionales l'année suivante, puis aux législatives et aux municipales. Ses élus ont pu intégrer des conseils municipaux, mais on est loin de l'Europe. 

L'intérêt d'une élection ne ne se juge pas au nombre de listes, mais au débat. Une bonne campagne, ce n'est pas une campagne avec 500 candidats. C'est une campagne avec des candidats qui débattent.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Élections européennes Polémique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7772209541
Alba Ventura : "L'intérêt d'une élection ne ne se juge pas au nombre de listes"
Alba Ventura : "L'intérêt d'une élection ne ne se juge pas au nombre de listes"
CHRONIQUE - Près de 200 listes déposées, une farandole d'inconnus qui n'ont même pas les moyens de s'afficher sur les panneaux électoraux : on a l'embarras du choix pour les élections européennes.
http://www.rtl.fr/actu/politique/alba-ventura-l-interet-d-une-election-ne-ne-se-juge-pas-au-nombre-de-listes-7772209541
2014-05-23 08:41:00
http://media.rtl.fr/cache/hReVjEle5EG_RYDDxQXTBg/330v220-2/online/image/2014/0523/7772210113_cote-candidats-aux-europeennes-les-electeurs-ont-l-embarras-du-choix.jpg