Affaire Cahuzac : "Des politiques avaient des informations depuis 2001", selon un député

INVITÉ RTL - Thomas Thévenoud, député socialiste de Saône-et-Loire, est membre de la commission d'enquête parlementaire qui va interroger Jérôme Cahuzac ce mercredi 26 juin dans l'après-midi.

Jérôme Cahuzac, ancien ministre du Budget
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Jérôme Cahuzac, ancien ministre du Budget

Jérôme Cahuzac est attendu ce mercredi 26 juin pour une audition choc devant la commission d'enquête parlementaire mise en place après que l'ex-ministre du Budget a avoué la détention d'un compte bancaire caché à l'étranger. A quelques heures de l'audition,Thomas Thévenoud, député socialiste de Saône-et-Loire, répond aux questions de RTL.

La rédaction vous recommande

Savoir pourquoi Jérôme Cahuzac a menti

"Une enquête est en cours nous allons poser à Jérôme Cahuzac des questions sur les dysfonctionnements qui ont eu lieu entre le 4 décembre - date des révélations de Médiapart - et sa démission le 19 mars", commence Thomas Thévenoud.

>
Thomas Thévenoud, député PS de Saône-et-Loire, invité de "RTL Midi" le 26 juin 2013 Crédit Média : Élizabeth Martichoux et Vincent Parizot

"J'ai une question toute simple à lui poser : pourquoi a-t-il menti à la représentation nationale ?", s'interroge le député, qui dit vouloir aussi savoir "pourquoi il s'est menti à lui-même".

Savoir pourquoi l'affaire n'a pas fuité plus tôt

L'élu veut aussi comprendre pourquoi ces révélations ne sont pas sorties plus tôt : "La commission d'enquête prend pour point de départ la date du 4 décembre mais au fil des auditions on se rend compte que depuis 2001, des élus et dépositaires de l'autorité publique avaient des informations."

"Pourquoi n'ont-ils pas fait appel à la justice de leur pays en transmettant les enregistrements audio qu'ils possédaient et qui révélaient l'existence d'un compte à l'étranger de Jérôme Cahuzac ?" se demande-t-il.

"Plus on avance, plus on se rend compte que des dysfonctionnements, il y en a eu, et ce avant même le 4 décembre", déclare-t-il, disant s'interroger notamment sur "l'amnésie du juge Jean-Louis Bruguière". Ce dernier affirme avoir mis à la poubelle l'enregistrement compromettant, sans qu'il se souvienne s'il s'agissait d'une cassette ou d'un CD-Rom. 

Des aveux rapides

Néanmoins, une chose réjouit le député : "Il n'a fallu que 104 jours pour que la vérité n'éclate. C'est un temps record", déclare-t-il : "Un ministre a révélé la vérité, Pierre Moscovici a saisi son homologue Suisse et a obtenu une réponse en 7 jours".

Thomas Thévenoud ajoute que le temps de révélation a été bien plus long dans d'autres affaires judiciaires, "comme celle de la campagne de M.Balladur en 1995, où la vérité n'a toujours pas éclaté".

"Cahuzac est un ancien collègue, ça a été un ministre qui avait un savoir-faire mais il nous a menti et c'est une véritable trahison", conclut-il.

La rédaction vous recommande
par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7762643791
Affaire Cahuzac : "Des politiques avaient des informations depuis 2001", selon un député
Affaire Cahuzac : "Des politiques avaient des informations depuis 2001", selon un député
INVITÉ RTL - Thomas Thévenoud, député socialiste de Saône-et-Loire, est membre de la commission d'enquête parlementaire qui va interroger Jérôme Cahuzac ce mercredi 26 juin dans l'après-midi.
http://www.rtl.fr/actu/politique/affaire-cahuzac-des-politiques-avaient-des-informations-depuis-2001-selon-le-depute-thomas-thevenoud-7762643791
2013-06-26 13:41:00
http://media.rtl.fr/cache/89DoglEtWaLYRjFCR5xoQA/330v220-2/online/image/2013/0609/7762140594_jerome-cahuzac-le-3-juin-a-paris.jpg