A 34 ans, Najat Vallaud-Belkacem est la benjamine du gouvernement

Elle se définit elle-même comme un "pur produit de la République", exemple d'"intégration heureuse", mais refuse d'être "la caution de la diversité". Après une ascension fulgurante dans la galaxie socialiste, Najat Vallaud-Belkacem, 34 ans, a été nommée ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement. Elle a annoncé sur son site Internet qu'elle renonçait à se présenter aux élections législatives à Lyon, pour se consacrer à son portefeuille. Son portrait signé Marie-Bénédicte Allaire, du Service politique de RTL.

>
Le portrait de Najat Vallaud-Belkacem, "pur produit de la République" Crédit : Marie-Bénédicte Allaire

"J'ai derrière moi dix années de vie politique intenses", jalonnées de "rencontres qui ont précipité les choses", dit cette fine brune à l'allure déterminée, entraînée dans le sillage de deux candidats à la présidentielle, Ségolène Royal puis François Hollande, avec le titre de porte-parole.

Née dans le Rif marocain, arrivée à quatre ans dans la Somme, cette deuxième d'une fratrie de sept intègre Sciences-Po Paris.

Son professeur de droit la recommande à son épouse, la députée socialiste de l'Oise Béatrice Marre, et Najat Belkacem, encore étudiante, devient en 2000 assistante parlementaire. "Elle était intéressée et très travailleuse", se remémore l'élue.

Poussée par "un vrai sentiment de culpabilité" après la qualification de Jean-Marie Le Pen au second tour de la Présidentielle en 2002, elle adhère au Parti socialiste, en ligne avec sa "volonté de justice sociale".

Le maire PS de Lyon Gérard Collomb, qui la recrute en 2003 dans son cabinet, confie à l'AFP qu'"elle a un certain savoir-faire et une capacité de séduction". Lyon va devenir son fief. Elle y mène sa première campagne en 2004 pour une place au conseil régional de Rhône-Alpes, avec succès. S'ensuivront conseil général et mairie de Lyon, où elle devient adjointe à la Jeunesse.

Nouveau tremplin à l'automne 2006: Gérard Collomb la présente à Ségolène Royal, qui séduit la jeune pousse par son "audace". La candidate à l'Elysée la désigne porte-parole aux côtés de deux poids lourds, Vincent Peillon et Arnaud Montebourg. Pour ce dernier, Najat Vallaud-Belkacem "fait face aux épreuves avec intelligence et sang-froid".

Elle reste fidèle à Ségolène Royal en 2011 lors des primaires socialistes puis, "disciplinée et légitimiste", rejoint l'équipe de porte-parole du vainqueur.

La chauffeuse de salle lors des meetings de François Hollande, omniprésente dans les médias, contribue aussi à la réflexion du candidat sur la démocratie participative ou l'égalité des droits pour les couples homosexuels, thèmes qui sont chers à la secrétaire nationale aux questions de société du PS.

Volontiers féroce, elle a accusé Nicolas Sarkozy d'avoir pour modèle un "mélange" de Berlusconi et Poutine, suscitant des remous jusque dans son parti.

Musulmane non pratiquante, l'élue à la double nationalité, attaquée sur ce point par le FN, refuse d'être réduite à une "caution de la diversité", comme Rachida Dati lors de son entrée au gouvernement.

Elle lâche : "Que je le veuille ou non, j'ai une responsabilité particulière, avec trois caractéristiques trop rares en politique, à la fois jeune, issue de l'immigration et femme".

A Lyon, cette mère de deux enfants mariée à un haut fonctionnaire a dû également courir marchés et estrades.

Dominique Nachury, sa rivale UMP, pointe "son appétit de brûler les étapes". Najat Vallaud-Belkacem rétorque ne pas faire "le choix de la facilité dans une circonscription conservatrice".

L'auteur de "Raison de plus !", essai anti-résignation publié en mars, n'a jamais caché son "aspiration à peser sur le débat national".

(Avec AFP)
La composition du gouvernement Ayrault
2012 et vous OK

par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
Vous aimerez aussi
Commentaires Avec Bell & Ross

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous