Polémique : le jet privé d'Hollande a été "payé par le Parti socialiste"

Benoît Hamon tente de faire atterrir tout doucement la polémique du jet privé. "A peine élu le soir du 6 mai, François Hollande et son équipe ont emprunté deux jets privés de type Falcon 900 pour un coût total estimé à près de 50.000 euros l'heure de vol", avait écrit un député UMP. Réponse du porte-parole du PS : le trajet Brive-la-Gaillarde/Paris de dimanche soir, a été "payé par le Parti socialiste", le second par les rédactions des journalistes qui suivaient le nouveau Président à Tulle.

Un nouveau "Fouquet's" ?

C'est l'autre image forte de la soirée du dimanche 6 mai :
François Hollande, qui vient d'être élu président de la République, est chez lui, à Tulle, en Corrèze. Mais il est l'heure de rentrer à Paris pour fêter sa victoire et parler à la France. Le nouveau chef de l'Etat  rallie donc vers 23h, Paris, depuis l'aéroport de Brive-la-Gaillarde, à bord d'un Falcon 900 B.

Mais alors que Nicolas Sarkozy avait marqué les esprits avec son fameux passage au restaurant "Le Fouquet's" sur les Champs-Elysées, cette image du socialiste empruntant un jet privé passe mal du côté... UMP.

Une présidence qui "commence dans le luxe et l'opulence"

Ainsi, le député UMP Damien Meslot a demandé mercredi à François Hollande de "s'expliquer sur la location de deux avions privés", utilisés dimanche soir par le président élu et son équipe pour regagner Paris, dénonçant une présidence qui "commence dans le luxe et l'opulence". "A peine élu le soir du 6 mai, François Hollande et son équipe ont emprunté deux jets privés de type Falcon 900 pour un coût total estimé à près de 50.000 euros l'heure de vol", écrit l'élu UMP dans un communiqué.

Selon lui, M. Hollande, qui a affirmé "que son quinquennat serait le mandat de l'exemplarité et de la morale en politique, a déjà menti aux Français". M. Meslot demande au président élu "de s'expliquer sur la location de ces deux avions privés, et de payer sur ses deniers personnels le coût de ses deux appareils de luxe empruntés le soir de son élection".

La réponse du PS

Lors d'une conférence de presse jeudi, Benoît Hamon, le porte-parole du Parti Socialiste s'est expliqué.

Il a ainsi souligné que sur les deux avions privés ayant fait le trajet Brive-la-Gaillarde/Paris dimanche soir, le premier, un Falcon, dans lequel se trouvait François Hollande, avait été "payé par le Parti socialiste". Le second, utilisé par les journalistes, était à la charge des rédactions.

Pas sur, pourtant que la polémique n'atterrisse en douceur : un bilan complet des frais de campagne des candidats pourrait être demandé par certains.

par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7748002240
Polémique : le jet privé d'Hollande a été "payé par le Parti socialiste"
Polémique : le jet privé d'Hollande a été "payé par le Parti socialiste"
Benoît Hamon tente de faire atterrir tout doucement la polémique du jet privé. "A peine élu le soir du 6 mai, François Hollande et son équipe ont emprunté deux jets privés de type Falcon 900 pour un coût total estimé à près de 50.000 euros l'heure de vol", avait écrit un député UMP. Réponse du porte-parole du PS : le trajet Brive-la-Gaillarde/Paris de dimanche soir, a été "payé par le Parti socialiste", le second par les rédactions des journalistes qui suivaient le nouveau Président à Tulle.
http://www.rtl.fr/actu/polemique-le-jet-prive-d-hollande-a-ete-paye-par-le-parti-socialiste-7748002240
2012-05-10 18:07:00