Nucléaire : la facture du réacteur EPR s'envole à nouveau

Le coût du réacteur EPR en construction à Flamanville (Manche) n'en finit pas de flamber : EDF a annoncé lundi un surcoût de 2 milliards d'euros portant la facture à 8,5 milliards, de quoi affûter les armes des opposants à l'atome en plein débat sur l'avenir énergétique du pays.

>
Sophia Majnoni, porte-parole de Greenpeace France : "C'est la mort de la filière nucléaire française" Crédit Média : Nicolas George

Des aménagements de sécurité

Dans un communiqué, le groupe a expliqué avoir pris en compte différents facteurs dans cette révision à la hausse, notamment des études destinées à vérifier la robustesse de certaines pièces ou locaux qui n'avaient jusqu'ici jamais été réalisés avant la mise en service du réacteur. Alors qu'EDF s'attendait à devoir modifier une centaine d'éléments, "on s'est aperçu que c'était près d'un millier" qu'il fallait revoir, "ce qui a une influence considérable sur l'évaluation globale de la charge des contrats", sans modifier le calendrier d'achèvement, a expliqué à des journalistes Hervé Machenaud, directeur de la production et de l'ingéniérie chez EDF.
  
A cela s'ajoute l'intégration de nouvelles exigences réglementaires, ainsi que des enseignements postérieurs à la catastrophe nucléaire de Fukushima intervenue en mars 2011 au Japon, et des aléas industriels dont le remplacement de consoles, d'énormes pièces métalliques entourant le bâtiment réacteur, que le groupe a du changer après la détection de défauts.

Un coût exponentiel pour une énergie dépassée ?


Le coût de cet EPR avait déjà été quasiment doublé l'an dernier, à 6 milliards d'euros contre 3,3 milliards annoncés initialement en 2005. Outre les 2 milliards de surcoûts annoncés ce lundi, la prise en compte de l'inflation porte le total à 8,5 milliards d'euros en valeur actualisée, selon EDF.

Le géant français de l'électricité a en revanche maintenu le calendrier de mise en service de ce réacteur de 3ème génération, tablant toujours sur un démarrage de la production en 2016, soit avec 4 ans de retard par rapport au calendrier d'achèvement initial.  

Cette nouvelle tombe au plus mal pour EDF, alors que le gouvernement vient de lancer le débat national sur la transition énergétique, qui doit aider à définir la politique énergétique de la France et proposer des pistes pour réduire de 75 à 50% la part du nucléaire dans l'électricité à l'horizon 2025.

Carte de localisation de Flamanville

par Nicolas GeorgeJournaliste RTL
Suivez Nicolas George sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7755412774
Nucléaire : la facture du réacteur EPR s'envole à nouveau
Nucléaire : la facture du réacteur EPR s'envole à nouveau
Le coût du réacteur EPR en construction à Flamanville (Manche) n'en finit pas de flamber : EDF a annoncé lundi un surcoût de 2 milliards d'euros portant la facture à 8,5 milliards, de quoi affûter les armes des opposants à l'atome en plein débat sur l'avenir énergétique du pays.
http://www.rtl.fr/actu/nucleaire-la-facture-du-reacteur-epr-s-envole-a-nouveau-7755412774
2012-12-03 20:27:00