Militaire agressé à La Défense : Alexandre, 22 ans, discret et poli selon ses voisins

INFO RTL - Alexandre, "converti à l'islam" et soupçonné d'avoir agressé un militaire à la Défense, avait en tête de tuer un gendarme avant la tuerie de Londres.

Avec sa calotte et sa djellaba blanche, Alexandre, le suspect de l'agression d'un militaire à La Défense, ne passait pas inaperçu lorsqu'il rendait visite à ses parents. Mais à Le Perray-en-Yvelines, le jeune homme est vu comme quelqu'un de "discret". Il a laissé un bon souvenir à ses voisins.


Agrandir le plan

Myriam, une voisine, se souvient d'un garçon très avenant. "C'est le seul jeune du coin qui est poli, qui dit bonjour. Je suis surprise d'apprendre que ça puisse être lui", déplore-t-elle.

La dérive d'un garçon "à la recherche de lui-même"

C'est à sa majorité qu'Alexandre se convertit et devient Abdelhak. Petit à petit, l'islam prend de place dans sa vie, guidant le choix de ses amis et de ses emplois. Le jeune homme travaille notamment dans une boucherie halal et refuse de côtoyer de femmes.

Alexandre n'a pas de domicile fixe. Il peut dormir dans des wagons ou chez un ami à La Verrière, là où il a été arrêté mercredi matin. Son errance le fait aussi fréquenter des mosquées de Trappes et de Guyancourt, où son comportement ne passe pas inaperçu.

Il était fragile

Samir, un agent de sécurité de la Verrière

Samir, un agent de sécurité de La Verrière, a assisté à sa dérive. "On lui donnait des conseils, on lui disait par rapport à l'islam ce qui était licite ou illicite. Il était fragile. Il était à la recherche de lui-même a dû fréquenter les mauvaises personnes, il a dû être manipulé".

La note de mise en garde

La police le repère alors, mais ne le considère pas comme violent ni dangereux. Connu "pour de petits délits", le jeune homme n'a pas de casier judiciaire mais fait l'objet de plusieurs rappels à la loi.

En février edrnier, il est néanmoins "signalé" comme "se radicalisant", par un service de renseignement. Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a confirmé sur RTL l'existence de cette note, qui "présentait cet individu comme un fondamentaliste musulman", mais ne décrivait "pas un profil jihadiste".

>
Manuel Valls : "La note ne présente pas un profil djihadiste" Crédit : Marc-Olivier Fogiel Télécharger

Les suites exactes données par la hiérarchie de la Sdig et de la DCRI à cette note, n'a pas été précisée. "Oui, il y a une note de l'information générale" qui "présente cet individu comme un fondamentaliste musulman, à partir d'un certain nombre d'éléments comme une prière dans la rue, son accoutrement ou son refus de voir des femmes", a expliqué Manuel Valls.


Alexandre rêvait d'aller étudier dans un pays arabe. C'est finalement dans une cellule qu'il va célébrer ce jeudi 30 mai son 22ème anniversaire.

La rédaction vous recommande
par Olivier GeayJournaliste RTL
Suivez Olivier Geay sur :
Vous aimerez aussi
Commentaires Avec Bell & Ross

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous