Mariage pour tous : un business prometteur

4,4 milliards d'euros : c'est le poids du mariage dans l'économie française. Les entrepreneurs réfléchissent déjà aux nouvelles opportunités créées par l'adoption du mariage pour tous au Parlement.

Plus de 14.900 maires refuseraient de célébrer les unions entre personnes de même sexe
Crédit : laverrue - Flickr - CC
Plus de 14.900 maires refuseraient de célébrer les unions entre personnes de même sexe

A peine voté, le mariage pour tous a déjà son salon. Samedi, se tiendra à Paris le "G-DAY", où plus de 40 entreprises proposeront leurs services aux couples gays désireux de célébrer leur union. Liste de mariage, traiteur, voyage de noces… les mariages homosexuels pourraient représenter un business juteux. Certains commerçants espèrent bien en tirer profit.

Un filon pour les entreprises existantes

A Poitiers, Madame Muzzolini, gérante d'une bijouterie, est fin prête :

Pour l'instant personne n'est venu, c'est un peu trop tôt, mais nous les attendons de pied ferme

Madame Muzzolini

Elle a préparé une collection de bagues spécialement pour les couples gays, "en or blanc ou bicolore mais satiné et mat", décrit-t-elle à La Nouvelle République.

Un peu plus loin, la boutique Point Mariage accueillait déjà des couples de même sexe, car certains célébraient leur Pacs comme un mariage. "Ce qui peut changer, c'est qu'avant, les couples de même sexe attendaient la fermeture du magasin pour acheter leurs costumes ou robes", explique la responsable au quotidien régional. "Peut-être qu'ils vont venir à toute heure maintenant".

La naissance de startups spécialisées

D'autres ont décidé de cibler tout particulièrement les couples homosexuels. En Bretagne, Thibault Fallait n'a pas attendu le vote de la loi. Sa société, Marry You, a été créée en novembre. "Six couples sont particulièrement intéressés. Certains pour se marier dès que la loi sera appliquée. D’autres, avant la fin d’année", explique-t-il à Côté Brest.

Comme lui, d'autres entrepreneurs ont senti le filon. Deux diplômés de HEC ont lancé Prime Day, une agence spécialement dédiée aux gays et aux lesbiennes. De l'organisateur du mariage à l'hôtelier du voyage de noces en passant par les avocats, les partenaires sont promis "gay-friendly".

Un personnel tolérant, c'est essentiel après les tensions du débat parlementaire, selon Olivier Legrand, fondateur de Boum.co, une autre agence spécialisée. "Nous mettrons un point d'honneur à former les entreprises habituées à travailler pour des couples hétérosexuels", explique l'entrepreneur au Huffington Post.

Quel style pour le mariage homo ?

Mariage homo ou hétéro, est-ce la même chose ? La question divise même les organisateurs. "Les codes du mariage gay sont à inventer", explique Claire Jollain, fondatrice de l'agence Events and Home Consulting, au Figaro :

On peut envisager par exemple des décors différents pour ces mariages, avec un loft à Paris en plein hiver, plutôt que le château traditionnel

Claire Jollain

C'est tout le contraire, selon Thibault Fallait, pour qui les couples homosexuels sont loin des "clichés strass et paillettes",  Château, mariage en blanc pour les femmes… du très classique, estime le "wedding planner". Pour certains, "Il y a aussi des futur(e)s marié(e)s pour qui le côté symbolique de l’église est très important." Thibault a déjà réfléchi et leur proposera une solution personnalisée : certains manoirs disposent de chapelles privées.

Combien cela va-t-il rapporter ?

4,4 milliards d'euros : c'est le poids du mariage dans l'économie française. Le budget moyen d'une union en France est de 14.000 euros, selon une étude réalisée par l'institut Ipsos en 2011. Mais les couples homosexuels pourraient bien faire flamber la facture, si l'on en croit certains.

"Le budget mariage des couples gays pourrait être 50% plus élevé que celui des autres couples", estime Jean-François Lacrampe, fondateur de Prime Day au Figaro. Reste à savoir combien de couples décideront effectivement de sauter le pas : lui, prévoit un rythme de croisière de 4.000 unions par an. Soit un potentiel de 56 millions d'euros si gays et lesbiennes respectent le budget moyen actuel.

Une solution pour le déficit public ?

Et si le mariage pour tous était un rempart contre la crise? Aux États-Unis, la question a été sérieusement posée par certains médias. Le très officiel bureau du Budget du Congrès américain a même réalisé une étude en 2004, à la demande d'un élu républicain.

D'après l'analyse de l'agence, si le mariage gay était reconnu dans tous les Etats-Unis, le déficit budgétaire américain diminuerait de 450 millions de dollars par an. Une goutte d'eau, explique Bloomberg, car cela ne représente que 0,01% du total des dépenses fédérales. Conclusion du journaliste :

Désolé, l'Amérique hétéro : nous n'allons pas ramener le budget à l'équilibre en se mariant, mais nous y contribuerons un petit peu

Josh Barro
La rédaction vous recommande
par Mathieu DehlingerJournaliste RTL
Suivez Mathieu Dehlinger sur :
Vous aimerez aussi
Commentaires Avec Bell & Ross

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous