Manuel Valls, l'homme de l'été ?

Emeutes à Amiens, zones de sécurité prioritaires, démantèlement de camps roms … Manuel Valls a été un des ministres les plus en vue de l'été est-ce qu'il a réussi son arrivée au ministère de l'Intérieur ? La chronique de Marie-Bénédicte Allaire.

Marie-Bénédicte Allaire
Crédit : RTL
Marie-Bénédicte Allaire
>
Manuel Valls, l'homme de l'été ? Crédit : Marie-Bénédicte Allaire Télécharger

Le costume est à sa mesure, c'est indéniable. Il incarne la fonction, y compris physiquement d'ailleurs, avec une certaine autorité. On sait qu'il s'était préparé à ce poste, comme député-maire d'Evry il était d'ailleurs devenu l'emblème d'une ligne de fermeté face aux questions de sécurité, en opposition à l'angélisme, voire au laxisme supposé de la gauche. A tel point, qu'en 2007, à l'époque de l'ouverture, Nicolas Sarkozy en aurait bien fait une prise de guerre. Il l'avait convié à l'Elysée, pour lui proposer un portefeuille, celui qu'il souhaitait, mais Valls avait décliné ...

Justement, certains lui reprochent de faire, place Beauvau, du Sarkozy ou du Guéant...

La comparaison n'est pas totalement erronée. Manuel Valls lui-même s'en garde comme de la peste, mais cela dit, même chez ses amis, on ne cache pas une pointe de déception. Pour l'instant, le premier flic de France, selon la formule consacrée , ne se différencie pas beaucoup de ses prédécesseurs de droite place Beauvau. Il joue en solo, il annonce seul la création des zones de sécurité prioritaires, sans y associer Christiane Taubira, la ministre de la Justice. Une mesure qui peut paraître prématuré, on ne sait pas trop d'ailleurs quel sera le contenu de ces zones, leur finalité. Il va à Amiens seul, sans le ministre de la Ville, et puis surtout, il ne surprend pas et ça c'est une faiblesse, d'autant qu'il manque de relais, c'est une autre faiblesse. Cela dit, l'homme est un politique redoutable et il a du potentiel, il tisse sa toile, par exemple, pendant la session extraordinaire du Parlement, en juillet eh bien il a pris le soin d'aller déjeuner avec les parlementaires à la buvette de l'Assemblée deux fois par semaine. De même qu'il a présenté tous les membres de son cabinet aux parlementaires socialistes membres de la commission des Lois ...


Est-il un handicap ou un atout pour François Hollande ?

Un atout qui désamorce une partie des critiques de la droite, et si à gauche, certains se démarquent, comme Cécile Duflot sur les roms. Martine Aubry elle prend soin de faire taire les rumeurs de désaccord avec Valls. D'ailleurs dans la majorité, on sait bien qu'il a l'appui du président. Et si François Hollande l'a choisi, c'est aussi parce que sur ce dossier hautement sensible pour la gauche. Elle garde le souvenir cuisant de 2002, il sait qu'il ne court pas de risques de dérapage avec Valls , il s'est imposé dans la campagne présidentielle par sa loyauté. Mais il s'est rendu indispensable en montrant qu'il avait des nerfs d'acier. Ca sécurise Hollande


Il a été candidat à la primaire socialiste, il a donc d'autres ambitions...

Oui s'il réussit à l'Intérieur, et c'est un ministère des plus casse-gueule, si vous me passez l'expression ... certes la sécurité est une des priorités présidentielles ... mais si on en croit la cour des comptes, les effectifs ont diminué depuis cinq ans, mais la police coûte plus cher ... remettre de l'ordre sur le plan financier, ça ne va pas le rendre populaire auprès des syndicats ... et puis il faudra faire la preuve que la gauche peut faire baisser l'insécurité, les flambées de violence, l'immigration clandestine ... mais s'il réussit, la place Beauvau sera un tremplin




par Marie-Bénédicte AllaireJournaliste RTL
Suivez Marie-Bénédicte Allaire sur :
Vous aimerez aussi
Commentaires Avec Bell & Ross

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous