Manuel Valls à propos de la "manif pour tous" : "Il n'y a pas eu de faute de la part des policiers"

le ministre de l'Intérieur Manuel Valls était l'invité de Jean-Michel Aphatie lundi matin, au lendemain des incidents survenus en marge de la manifestation contre le mariage gay à Paris. Refusant de présenter des excuses, il a rendu hommage aux forces de police dont le comportement a été "maîtrisé et professionnel". Selon lui, les organisateurs ont été "incontestablement débordés".

Manuel Valls sur RTL le 4 mars 2013
Crédit : RTL
Manuel Valls sur RTL le 4 mars 2013

Manuel Valls refuse de faire des excuses
"Cette manifestation était un rassemblement statique qui a entraîné des pressions sur les forces de l'ordre. Des groupes ont essayé de forcer les barrages de police. Les policiers ont fait preuve de sang-froid", a déclaré Manuel Valls lundi matin au micro de Jean-Michel Aphatie.

"Il y avait une volonté de certains groupes d'en découdre. Il y a eu une utilisation des gaz lacrymogènes, c'est vrai mais elle était justifiée. C'était difficile à gérer mais je crois qu'il n'y a pas eu de fautes des policiers", a ajouté le ministre de l'Intérieur, qui a indiqué que six gardes à vue avaient été entamées dimanche soir à la suite de quatre-vingt-dix-huit interpellations. Et d'indiquer qu'une trentaine de policiers et de gendarmes mobiles ont été "légèrement blessés".

Il a mis en cause des militants d'extrême droite qui ont lancé des boulons sur les forces de l'ordre. "Les organisateurs ont été débordés. Je ne leur ferai pas d'excuses car le comportement des forces de l'ordre a étéprofessionnel. Les organisateurs n'ont pas pris la mesure", a-t-il encore expliqué. Démissionner, comme l'a demandé la présidente du Parti chrétien démocrate, Christine Boutin, prise de malaise après avoir été aspergée de gaz lacrymogènes ? "Pas question", a répondu Manuel Valls.

"Il y a une mobilisation forte mais il y a une majorité forte pour le mariage homosexuel. Cet engagement est largement approuvé par l'opinion publique. Il y a une consultation qui a été lancée, ce qui est découlera sera analysé", a encore affirmé le ministre.

A lire :
> "Gazée", Christine Boutin demande la démission de Manuel Valls
> Manif anti- mariage gay : forte mobilisation, quelques débordements
> Polémique après des heurts entre manifestants et policiers
> Tugdual Derville, porte-parole de la "Manif pour tous" : "L'élan est historique"
> Anti-mariage gay : les manifestants sur les Champs-Elysées malgré l'interdiction

par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7759851741
Manuel Valls à propos de la "manif pour tous" : "Il n'y a pas eu de faute de la part des policiers"
Manuel Valls à propos de la "manif pour tous" : "Il n'y a pas eu de faute de la part des policiers"
le ministre de l'Intérieur Manuel Valls était l'invité de Jean-Michel Aphatie lundi matin, au lendemain des incidents survenus en marge de la manifestation contre le mariage gay à Paris. Refusant de présenter des excuses, il a rendu hommage aux forces de police dont le comportement a été "maîtrisé et professionnel". Selon lui, les organisateurs ont été "incontestablement débordés".
http://www.rtl.fr/actu/manuel-valls-a-propos-de-la-manif-pour-tous-il-n-y-a-pas-eu-de-faute-de-la-part-des-policiers-7759851741
2013-03-25 07:50:00
http://media.rtl.fr/cache/lTgyRDmBTag5w_wJoToKXQ/330v220-2/online/image/2013/0304/7759067218_manuel-valls-sur-rtl-le-4-mars-2013.jpg