Les produits dangereux dans le viseur des douanes françaises

Alors que les douanes d'Ile-de-France présentent jeudi leur bilan annuel, les douaniers de Roissy ont effectué une saisie record fin janvier, suite à un contrôle inopiné dans le Fret : 12.000 pièces de bijoux fantaisie (coliers, bracelets, broches, bagues ou boucles-d'oreilles, vendus à un euro la pièce) en provenance de Chine et à destination du marché français. RTL s'est rendue justement dans ce laboratoire des Douanes qui permet régulièrement de repérer quels sont les produits dangereux.

12.000 pièces de bijoux fantaisie en provenance de Chine ont été saisies en janvier. Leur taux de toxicité était très élevé.
Crédit : AFP / Fethi Belaid
12.000 pièces de bijoux fantaisie en provenance de Chine ont été saisies en janvier. Leur taux de toxicité était très élevé.
>
Comment une saisie exceptionnelle est-elle possible ? Reportage au laboratoire des douanes d'Ile-de-France, le plus important du pays, dans le 3ème arrondissement de la capitale Crédit : Christophe Ponzio

Mais ce n'est pas la quantité de bijoux saisis ni leur valeur qui sont records, mais leur dose de métal toxique décelé. Ainsi, le laboratoire des douanes a mesuré dans ces bijoux des concentrations de plus de 40% de cadmium, métal proche du zinc, et par ailleurs cancérigène. Le métal peut être dangereux pour les enfants en bas âges, et l'est pour l'environnement.

Depuis décembre dernier, la présence de cadmium est interdite dans les bijoux (à l'exception des bijoux anciens) et est limité à une concentration de 0,01 %. Conclusion : le taux de cadmium dans les bijoux saisis est donc plus de 4.300 fois supérieur à cette norme européenne. De plus, une présence de nickel à un taux non-conforme a également a été trouvée.

Après décision de justice, la douane procèdera à la destruction de ces bijoux dangereux dans les prochains mois.

par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
Vous aimerez aussi
Commentaires Avec Bell & Ross

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous