Les enfants d'une école maternelle du Loiret privés de la visite du Père Noël

C'est une histoire qui met en ébullition une école maternelle de Montargis, dans le Loiret. Alors que les fêtes de fin d'année approchent, la directrice de l'établissement a décidé de déprogrammer la visite rituelle du Père Noël dans les classes. Officiellement, c'est pour des problèmes financiers. Les parents, abasourdis, dénoncent des motifs religieux.

Certains voient dans cette décision une islamisation d'un établissement scolaire
Crédit : AFP, Archives, Pierre Andrieu
Certains voient dans cette décision une islamisation d'un établissement scolaire
>
Au regard du mot envoyé aux parents, la directrice de l'école a semble-t-il pris sa décision à l'aune de raisons religieuses Crédits : Christian Panvert | Durée : | Date :
1/

La directrice a-t-elle cédé ?

Pour certains parents de l'école maternelle du Grand-Clos, cela ne fait aucun doute : la raison de l'annulation de la visite du bonhomme rouge à la barbe blanche est d'ordre "religieuse". Une maman témoigne, ce mercredi, dans "Le Parisien - Aujourd'hui en France" : "La directrice m'a expliqué qu'elle ne voulait pas se faire taper sur les doigts par certaines familles musulmanes", dit-elle.

Un problème confirmé par l'adjoint au maire de Montargis, chargé de l'enfance. Il ajoute que "chaque année, des familles menacent de boycotter l'école, le jour de la visite du Père Noël". La directrice aurait donc cédé. Pour certains, "c'en est trop". Il s'agit, selon eux, d'une "islamisation d'un établissement scolaire".

Tradition païenne

"Erreur", répond l'académie d'Orléans-Tours. "Cela n'a aucun sens, c'est une erreur d'interprétation. Officiellement, le motif d'annulation de la venue du Père Noël dans cette petite école est d'ordre financier. La décision a été prise le 26 octobre dernier, lors du conseil d'école.

Reste que face à la polémique, le maire UMP de Montargis demande des explications à l'académie, tout comme à la direction de l'école maternelle. Il rappelle que le Père Noël est une tradition païenne. Aucune connotation religieuse...

La directrice, quand à elle, se confie à "La République du Centre" : "On vit un enfer", dit-elle, les yeux rougit. "Un mal incroyable est fait à l'école et aux enfants". Elle annonce son intention de porter plainte.

par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
Vous aimerez aussi
Commentaires Avec Bell & Ross

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous