Leonarda : son père "tapait, même sa femme", confie une voisine

TÉMOIGNAGE - La polémique continue autour des conditions de l'expulsion de la collégienne rom kosovare. Son père est passé deux fois devant le juge des enfants en début d'année.

Leonarda est âgée de 15 ans
Crédit : ARMEND NIMANI / AFP
Leonarda est âgée de 15 ans

Les résultats de l'enquête administrative demandée par Matignon seront connus vendredi. Ils devraient permettre de mieux comprendre les conditions de l'expulsion de Leonarda, collégienne rom kosovare, et de savoir si son expulsion s'est faite ou non dans les règles.

Les fonctionnaires de l'Inspection Générale devront s'intéresser à une seule séquence : l'intervention des policiers, qui ont attendu la jeune fille à sa descente du bus alors qu'elle était en sortie scolaire. Cette intervention fait polémique, isolant un peu plus Manuel Valls au sein de la gauche. L'adolescente a été renvoyée dans son pays d'origine, le Kosovo, avec sa famille.

Un père au caractère violent

La jeune fille vivait en France à Levier, à côté de Pontarlier, dans le Doubs. Son père, Reshat Dibrani, 43 ans, n'a jamais travaillé depuis son arrivée sur le sol français il y a près de cinq ans. Faute de papier en partie, mais surtout de volonté selon un proche de la famille. L'homme semblait se contenter de l'allocation du conseil général de l'ordre de 300 euros par mois.

Mais c'est surtout son caractère qui posait problème : emporté, violent, par deux fois, il est passé devant le juge des enfants en début d'année pour "mauvais traitements". L'affaire a été classée sans suite, car Maria et Leonarda, ses filles aînées, se sont finalement rétractées.

L'homme aurait menacé de faire exploser son foyer

"Il tapait, même sa femme, il l'attrapait par ses cheveux. Il tapait toujours, j'avais entendu des cris souvent, des cris super forts", confie une petite voisine du centre d'accueil aux demandeurs d'asile, au micro de RTL. "[Leonarda] m'a dit 'papa il me tape' et les enfants criaient beaucoup, ils pleuraient même."

Reshat Dibrani aurait également menacé de faire exploser le foyer si jamais la police venait pour l'expulser. Il a finalement été interpellé en Alsace fin août, placé en centre de rétention, et renvoyé au Kosovo, juste avant sa famille. Hormis la scolarisation des enfants, il était très loin d'avoir fait les efforts nécessaires pour espérer obtenir une régularisation.

>
Leonarda : son père "tapait, même sa femme", confie une voisine Crédit Média : Frédéric Perruche Télécharger
La rédaction vous recommande
par Frédéric PerrucheJournaliste RTL
Suivez Frédéric Perruche sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7765694076
Leonarda : son père "tapait, même sa femme", confie une voisine
Leonarda : son père "tapait, même sa femme", confie une voisine
TÉMOIGNAGE - La polémique continue autour des conditions de l'expulsion de la collégienne rom kosovare. Son père est passé deux fois devant le juge des enfants en début d'année.
http://www.rtl.fr/actu/leonarda-son-pere-tapait-meme-sa-femme-confie-une-voisine-7765694076
2013-10-17 07:17:00
http://media.rtl.fr/cache/cUpburUsn3h3dmwqwo3_LA/330v220-2/online/image/2013/1016/7765676407_leonarda-est-agee-de-15-ans.jpg