Lecture et calcul : les Français mauvais élèves de l'OCDE

Une étude internationale sur les compétences des adultes révèle des écarts importants entre pays. Le niveau de lecture et de calcul des Français est l'un des plus faible des 24 pays de l'OCDE.

Faculté de Rome, en novembre 2012 (photo d'illustration).
Crédit : AFP / TIZIANA FABI
Faculté de Rome, en novembre 2012 (photo d'illustration).

Un Japonais juste sorti du lycée, nettement plus performant qu'un Espagnol ou un Italien diplômé... de l'université : la première étude internationale portant sur les compétences des adultes en maths ou en lecture révèle des écarts importants au sein de l'OCDE.

Qu'il s'agisse de comprendre et de réagir de façon appropriée face à un texte écrit ("littératie") ou de manier des chiffres ("numératie"), Japonais et Finlandais arrivent en tête du classement des 24 pays étudiés par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). A l'inverse, l'Espagne, l'Italie et, dans une moindre mesure, la France, sont dans le bas du tableau.

Italie et Espagne, cancres de l'Europe

"Cette étude lance un appel à se réveiller, pour voir ce que les autres font et en tirer des leçons", a souligné le secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurria, lors d'une conférence de presse à Bruxelles. "Des mesures immédiates sont nécessaires au niveau européen pour améliorer nos compétences", a relevé, à ses côtés, la Commissaire européenne à l'éducation, la Chypriote Androulla Vassiliou.

Selon l'étude, pour laquelle OCDE et Commission ont coopéré, la proportion d'adultes de 16 à 65 ans de faible niveau de compétences (qui peut au mieux déchiffrer un texte simple) s'échelonne de 4,9% au Japon à 27,7% en Italie et 27,5% en Espagne (et 21,6% en France), la moyenne étant de 15,5% dans l'OCDE.

"Dans trop de pays européens, l'avenir des enfants est prédéterminé par la situation des parents", s'est émue Mme Vassiliou, appelant l'UE à "repenser l'éducation".

10% des adultes de l'OCDE ne peuvent utiliser un ordinateur

Et alors qu'en Finlande et au Japon plus d'un adulte sur cinq est compétent ou très compétent (niveaux 4 ou 5 sur une échelle qui en compte 5), ils sont moins de 1 sur 20 en Espagne et en Italie. Au final, les Japonais de 25 à 34 ans qui n'ont achevé que l'enseignement secondaire sont nettement plus performants face à l'écrit que les diplômés universitaires du même âge en Espagne ou en Italie.

En matière de chiffres, la proportion de personnes peu compétentes (qui peuvent au mieux résoudre une opération basique), varie également de 8,2% (Japon) à 31,7% (Italie), la moyenne étant de 19%. Là encore, Japonais et Finlandais mènent, tandis qu'Espagne et Italie ferment la marche.

L'enquête s'est aussi penchée sur les compétences des adultes pour utiliser les nouvelles technologies de communication. Dans la quasi-totalité des pays, au moins 10% des adultes n'ont pas les compétences de base pour utiliser par exemple un ordinateur. Et peu atteignent le plus haut niveau de compétences, le maximum étant du côté des Suédois, avec 8,8% d'adultes très compétents, devant la Finlande et à nouveau le Japon.

La rédaction vous recommande
par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7765310416
Lecture et calcul : les Français mauvais élèves de l'OCDE
Lecture et calcul : les Français mauvais élèves de l'OCDE
Une étude internationale sur les compétences des adultes révèle des écarts importants entre pays. Le niveau de lecture et de calcul des Français est l'un des plus faible des 24 pays de l'OCDE.
http://www.rtl.fr/actu/lecture-et-calcul-les-francais-mauvais-eleves-de-l-ocde-7765310416
2013-10-08 22:51:31
http://media.rtl.fr/cache/BCgfs-uenwL1SJIXH4QoHQ/330v220-2/online/image/2013/1008/7765310383_faculte-de-rome-en-novembre-2012-photo-d-illustration.jpg