La redevance TV étendue aux ordinateurs en 2013 ?

Parmi les pistes évoquées par le gouvernement pour fixer le budget alloué à France Télévisions en 2013, Aurélie Filippetti a évoqué samedi sur RTL une possible réforme de la "contribution à l'audiovisuel public", plus connue sous le nom de redevance TV. "Est-ce qu'il faut étendre cette redevance aux écrans d'ordinateur, même lorsque que l'on n'a pas de télé ?", s'interroge la ministre de la Culture. "La question est ouverte".

La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, sur RTL
Crédit : Marie Drucker
La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, sur RTL
>
"Faut-il étendre la redevance aux écrans quand il n'y a pas de télévision ?", s'interroge la ministre de la Culture Aurélie Filippetti Crédits : Marie Drucker | Durée : | Date :
1/

Pas de taxe supplémentaire pour ceux qui paient déjà la redevance

Interrogée dans le Journal Inattendu sur le grand chantier de la réforme de l'audiovisuel public, la ministre de la Culture explique réfléchir à la "sécurisation" des moyens alloués aux médias concernés, à commencer par France Télévisions, afin de préserver leur indépendance. Elle rejette l'idée de rétablir la publicité après 20h à la télévision, une décision prise par le gouvernement de François Fillon, mais évoque d'autres pistes de réflexion.

A commencer donc par une réforme de la fameuse redevance annuelle, payés par les contribuables qui possèdent au moins une télévision à leur domicile. Le gouvernement envisage d'adapter cette taxe aux nouveaux modes de consommation.

"Aujourd'hui la télévision va beaucoup passer par les ordinateurs. Est-ce qu'il faut étendre la redevance à ces écrans pour les personnes qui n'ont pas de télévision ?", s'interroge Aurélie Filippetti. "C'est une question qui se pose".

Sous quelles modalités cette nouvelle taxe "écrans" pourrait-elle s'appliquer ? "L'idée est de garder une redevance par habitation", précise-t-elle. "Il n'y aura pas de taxe supplémentaire pour ceux qui possèdent les deux appareils. La mesure concernerait les gens qui n'ont pas de télé mais ont un écran d'ordinateur. En Allemagne, cela se fait déjà."

Matignon et l'Elysée sont-ils prêts à valider une telle réforme ? Aucun arbitrage ne semble pour le moment avoir été effectué au sommet de l'exécutif. Mais la ministre de la Culture fixe un rendez-vous à moyen terme, en expliquant que "la question est ouverte dans le cadre du débat pour le budget de 2013", qui aura lieu "à la fin de l'année". Plus largement, une loi cadrant la grande réforme de l'audiovisuel public pourrait être débattue au printemps 2013.

La redevance télévisuelle était de 125 € par foyer en 2012, en métropole. Dans les départements d'outre-mer, elle est de 80 €.

VOUS AIMEREZ AUSSI
Commentaires Avec Bell & Ross

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous