La cigarette électronique pourrait être interdite dans les lieux publics

INFO RTL - Le ministère de la Santé doit recevoir mardi un rapport sur les effets de la cigarette électronique sur la santé. Le gouvernement pourrait interdire son utilisation dans les lieux publics.

La vente de la cigarette électronique est désormais interdite aux mineurs.
Crédit : AFP
La vente de la cigarette électronique est désormais interdite aux mineurs.

Ils ne fument pas, ils disent qu'ils "vapotent". Selon les industriels, 500.000 Français se seraient déjà tournés vers les cigarettes électroniques, comme le rappelle le ministère de la Santé. Le gouvernement recevra mardi 28 mai  un rapport du professeur Bertrand Dautzenberg, pneumologue, sur les effets de ce dispositif sur la santé.

A priori, le rapport devrait être plutôt favorable. Mais selon les informations de RTL, le gouvernement envisage tout de même d'interdire les cigarettes électroniques dans les lieux publics, au nom du principe de précaution.

Retour sur le phénomène.

Comment fonctionne la cigarette électronique ?

Le dispositif fait de plus en plus d'adeptes, notamment parmi les fumeurs qui cherchent à s'arrêter, car il reproduit la forme et les sensations d'une cigarette classique. La cigarette électronique contient une cartouche liquide, qui peut contenir de la nicotine, des solvants, ou encore des arômes.

Lorsque l'utilisateur aspire, le liquide, mélangé à l'air, est diffusé sous forme de vapeur. La cigarette électronique reproduit ainsi la fumée de cigarette, inhalée par l'utilisateur. A son extrémité, une diode simule visuellement la combustion de la cigarette traditionnelle.

Quels sont les effets pour la santé ?

L'Agence nationale de sécurité du médicament recommandait, en mai 2011, de ne pas en consommer. "Ces produits peuvent être considérés comme des médicaments ou des produits de consommation courante", écrivait alors l'agence, précisant qu'"aucune cigarette électronique ne dispose d’une autorisation de mise sur le marché", auxquels doivent se soumettre les médicaments.

L'organisme s'inquiétait notamment de la présence de nicotine dans le dispositif, "classée substance 'très dangereuse' par l'Organisation mondiale de la santé", et des phénomènes de dépendance qu'elle peut entraîner.

Également mises en cause, les substances chimiques que peuvent contenir les cigarettes électroniques : notamment le propylène glycol. "Le propylène glycol est un solvant au pouvoir irritant, qui peut également entraîner des effets neurologiques comparables à l’état d’ébriété", analysait le ministère de la Santé en juillet 2008.

La substance est pourtant couramment utilisée, dans les gels douches, certains médicaments ou encore les produits alimentaires, décrypte le docteur Gérard Mathern, de la société française de tabacologie. Le produit n'est normalement pas dangereux, mais problème, "on ne sait pas encore s'il existe des dangers potentiels à l'inhaler au quotidien pendant dix ans". Les professionnels de santé ne disposent donc pas encore du recul nécessaire.

>
"On n'est pas dupes" de la cigarette électronique Crédit Média : Odile Pouget

Faut-il l'interdire ?

Contrairement à la cigarette traditionnelle, aucune réglementation n'existe pour l'instant autour de la cigarette électronique, mais le gouvernement pourrait légiférer au nom du principe de précaution, parce que cela reste une cigarette, et donc un symbole.

De nombreux médecins estiment que c'est une porte d'entrée vers le tabac, notamment pour les jeunes, puisqu'elle initie au geste de fumer, et peut provoquer une forme de dépendance.

Le dispositif n'est pas toujours vu d'un très bon œil par les non-fumeurs. "Quand je fume ma cigarette électronique dans le métro ou dans un lieu public, on me regarde bizarrement", raconte Alexandre, un utilisateur, au micro de RTL. "J'étais dans un restaurant en train de fumer ma cigarette électronique, un employé est venu me voir pour me dire 'Monsieur ici, on n'a pas le droit de fumer'".

Il ne peut être conclu à l'absence de risque pour l'entourage du consommateur

Inrs

Bruno, restaurateur, l'autorise dans son établissement, à condition que ses clients ne soient pas importunés. "Si quelqu'un me dit 'excusez-moi mais la fumée me dérange', même si ce n'est plus une fumée de cigarette, la personne devra arrêter de fumer."

L'Institut national de recherche et de sécurité (Inrs) envisage la possibilité de l'interdire au travail. Motif : "Les cigarettes électroniques produisent également des composés organiques volatils et des particules fines et ultrafines susceptibles d'altérer la qualité de l'air intérieur. À l'heure actuelle, il ne peut donc être conclu à l'absence de risque pour l'entourage du consommateur".

Pourtant les tabacologues estiment qu'il n'existe pas de risque de tabagisme passif. Selon eux, il n'y a pas de produits toxiques dans la vapeur qui s'échappe de la cigarette électronique : pas de monoxyde de carbone, nocif pour les artères, pas de substances cancérigènes.

>
La cigarette électronique dans les lieux publics : aucune réglementation Crédit Image : Elodie Grégoire Crédit Média : Thibault Geffrotin - RTL Télécharger
La rédaction vous recommande
par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7761741620
La cigarette électronique pourrait être interdite dans les lieux publics
La cigarette électronique pourrait être interdite dans les lieux publics
INFO RTL - Le ministère de la Santé doit recevoir mardi un rapport sur les effets de la cigarette électronique sur la santé. Le gouvernement pourrait interdire son utilisation dans les lieux publics.
http://www.rtl.fr/actu/la-cigarette-electronique-pourrait-etre-interdite-dans-les-lieux-publics-7761741620
2013-05-27 07:33:00
http://media.rtl.fr/cache/gNHpW81R9BRCmdDXAac_aw/330v220-2/online/image/2013/0427/7760875137_la-cigarette-electronique-seduit-et-inquiete.jpg