1 min de lecture Social

L'encadrement des loyers, attention aux effets pervers ?

L'encadrement des loyers des logements privés s'applique à partir de ce mercredi dans 38 agglomérations de France métropolitaine et d'Outre-mer. Cette promesse de campagne de François Hollande ne concerne que les prix lors d'une relocation ou d'un renouvellement de bail. Bernard Cadeau, président du réseau d'agences immobilières ORPI, a livré son avis sur ce décret dans la matinale de RTL. Pour lui, le problème est ailleurs et l'initiative du gouvernement cacherait peut-être des "effets pervers". La situation pourrait même s'aggraver.

Sina Mir avec Philippe Corbé et Christophe Ponzio

Une mesure qui peut avoir "des effets pervers" selon le président d'ORPI

Bernard Cadeau, président du réseau d'agences immobilières ORPI, était l'invité de la matinale de RTL mercredi. "Ca ne va rien changer pour ceux qui sont déjà en place, qui ont déjà un bail", rappelle-t-il.

Il est ensuite revenu sur la crise du logement en France et sur ce décret du gouvernement. "Tout le monde est d'accord sur le principe pour que les loyers n'augmentent pas trop vite ou restent à un niveau raisonnable. Mais à mon avis le problème est ailleurs. S'il y a une telle pression sur les prix des loyers, la vraie cause est profonde et structurelle. Il manque beaucoup de logements en France. On n'a pas construit suffisamment. Il y a un déséquilibre entre l'offre et la demande, il y a du coup une pression générale sur les prix, qui pourrait être aggravée par les effets de bord, les mesures perverses de ce décret", a-t-il expliqué.

Vers un Grenelle du logement ?


Bernard Cadeau a pris comme exemple une étude de son réseau d'agences : "Le dernier baromètre ORPI - Ipsos de juin indique que 25% des bailleurs privés, soit 1.200.000 logements, se dit prêt à retirer du marché son logement si les mesures règlementaire sont trop contraignantes. Imaginez, on aggraverait à terme la solution pour les locataires. La solution, elle est ailleurs. Nous on a des choses à proposer. On a demandé en urgence la réunion d'un Grenelle du logement."

38 agglomérations concernées

Le décret s'applique dans 38 agglomérations de l'Hexagone et de l'Outre-mer. Il concerne les grandes métropoles comme Paris, Lyon, Marseille ou Nice, mais aussi des plus petites comme Forbach (Moselle), Menton (Alpes-Maritimes) ou Annemasse (Haute-Savoie), où les loyers sont jugés très élevés. Au projet initial, qui concernait seulement les relocations, le gouvernement a ajouté les renouvellements de baux.

Le nouveau dispositif prévoit que dans ces agglomérations, le propriétaire ne peut pratiquer une hausse supérieure à celle de l'indice de référence des loyers (IRL), utilisé pour la révision des loyers d'habitation. Des dérogations sont prévues en cas de travaux ou si le loyer acquitté par l'ancien locataire avait été manifestement sous-évalué par rapport aux loyers pratiqués dans le voisinage.

Pour voir la liste des villes concernées par l'encadrement des loyers, cliquez sur l'image


Les mises en chantier

Lire la suite
Social Logement Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7751307060
L'encadrement des loyers, attention aux effets pervers ?
L'encadrement des loyers, attention aux effets pervers ?
L'encadrement des loyers des logements privés s'applique à partir de ce mercredi dans 38 agglomérations de France métropolitaine et d'Outre-mer. Cette promesse de campagne de François Hollande ne concerne que les prix lors d'une relocation ou d'un renouvellement de bail. Bernard Cadeau, président du réseau d'agences immobilières ORPI, a livré son avis sur ce décret dans la matinale de RTL. Pour lui, le problème est ailleurs et l'initiative du gouvernement cacherait peut-être des "effets pervers". La situation pourrait même s'aggraver.
http://www.rtl.fr/actu/l-encadrement-des-loyers-attention-aux-effets-pervers-7751307060
2012-08-01 09:44:00