Tireur à Paris : le suspect traqué dans toute la ville

MINUTE PAR MINUTE - Les policiers recherchent un unique suspect pour les attaques à "BFMTV", "Libération" et à la Société Générale de la Défense à Paris. Lourdement armé, il a pris la fuite.

Les Champs-Elysées bouclés, le 18 novembre 2013.
Crédit : AFP
Les Champs-Elysées bouclés, le 18 novembre 2013.

La chasse à l'homme était toujours en cours lundi soir, en plein Paris, afin de retrouver la trace de l'auteur des coups de feu à "Libération".

La police recherche un seul et même homme pour quatre faits différents : l'incursion et les menaces envers un journaliste à BFMTV vendredi dernier, les coups de feu à Libération, les coups de feu devant la Société Générale, dans le quartier de la Défense à Paris et la prise en otage d'un automobiliste, relâché sur les Champs Élysées.

Après cette prise d'otage, le suspect a pris le métro dans le quartier des Champs Élysées. La police a depuis perdu sa trace, mais l'homme se trouvait, selon les dernières informations, dans l'ouest parisien.

Les policiers recherchent un homme d'une quarantaine d'années, crâne rasé, plutôt corpulent et vêtu d'une veste kaki, d'une casquette et d'un jean clair.

22h00 : La Une de "Libé" mardi

Mardi 19 novembre, Libération titrera de manière simple et épurée : "Il a sorti un fusil et a tiré, deux fois". Une Une sobre, comme l'avait annoncé le directeur de la publication du quotidien, Fabrice Rousselot, au micro de RTL. L'éditorial de ce numéro sera titré : "Nous continuerons".

21h05 : les impacts de balles à "Libération"

Quentin Girard, journaliste à Libération, a posté sur Twitter ce lundi soir une courte vidéo qui montre les impacts de balles dans les locaux du quotidien :

19h20 : Selon "BFMTV", le tireur affirme qu'il "sortait de prison"

Selon une information de BFMTV, "le tireur a dit [à l'automobiliste pris en otage] qu'il avait des explosifs dans son sac et qu'il sortait de prison".

19h10 : une nouvelle photo du suspect

Une nouvelle photo du suspect a été diffusée par la préfecture de police, en fin d'après-midi. Extraite de caméras de vidéo-surveillance, elle aurait été prise vendredi 15 novembre à 6h42, soit quelques minutes avant que le suspect ne s'introduise dans les locaux de BFMTV.

Crédit : Préfecture de police
Le suspect à un arrêt de tramway, vendredi 15 novembre au matin
La rédaction vous recommande

17h30 : l’hypothèse de l'auteur unique "privilégiée"

Selon François Molins, procureur de la République de Paris, la "piste d'un auteur unique est privilégiée" après les attaques menées à BFMTV, Libération et la Société Générale. Les enquêteurs de la brigade criminelle de la police judiciaire parisienne recherchent "un homme de type européen âgé de 35 à 45 ans, d'une taille d'1m70 à 1m80 aux cheveux poivre et sel avec, s'il en est toujours porteur, une barbe de deux ou trois jours", a-t-il précisé lors d'une conférence de presse.
Un appel à témoins a été lancé. Un numéro vert (0800 00 27 08) et une adresse mail (pppj-appelatemoins@interieur.gouv.fr) ont été ouverts.

17h25 : "BFMTV" publie les images du vendredi 15 novembre

BFMTV diffuse la vidéo de l'irruption du tireur dans ses locaux, vendredi 15 novembre.

16h40 : Hollande ordonne que "tous les organes de presse soient protégés"

François Hollande, en voyage officiel en Israël, a commenté lundi les attaques menées contre "Libération" et la Société Générale. "C'est toujours la liberté d'information qui est visée. Dans un pays de droit nous devons plus que jamais protéger les organes de presse. J'ai donné instruction pour que tous les organes de presse soient protégés", a affirmé le chef de l'État. 

16h30 : de nouvelles images du tireur communiquées

La police communique des photos du tireur lors de son irruption dans les locaux de BFMTV vendredi dernier.

Crédit : Caméra de surveillance, "BFMTV"
Le tireur présumé lors de son irruption dans les locaux de "BFMTV", vendredi 15 novembre

Le site Infosdefense.com avait publié peu avant d'autres images du tireur présumé, issues de caméras de vidéo-surveillance.

Crédit : Capture d'écran Infosdefense.com
De nouvelles images du tireur présumé de "Libération"

15h50 : le site internet de "Libération" piraté

Le site internet de Libération a été victime d'une attaque informatique lundi. Cette attaque "malveillante" a empêché la mise à jour de son site internet. Dite "de déni de service", elle consiste à inonder de requêtes un serveur informatique au point de bloquer ou de perturber largement son fonctionnement.

Le site est "de nouveau actif", a annoncé le quotidien peu après 16 heures.

15h25 : Alerte levée à la maison de la radio

Une alerte avait été émise pour les locaux de la maison de la Radio, où se trouvent toutes les stations du groupe Radio France (XVIe arrondissement de Paris). Les salariés avaient été confinés à l'intérieur.

Cette alerte a finalement été levée et les employés peuvent de nouveau sortir de l'immeuble, selon Geneviève Méric de France Culture, qui s'exprimait sur I-Télé en début d'après-midi.

Toujours d'après les informations d'I-Télé, la police aurait perdu la trace du suspect.

14h55 : une photo du tireur présumé circule sur internet

Une photo du tireur présumé circule sur internet, publiée sur Twitter par un journaliste de la chaîne M6.

Les images du suspect correspondraient à la description de l'homme qui a fait irruption et menacé un journaliste dans les locaux de BFMTV vendredi, armé d'un fusil qui correspond lui aussi à l'arme utilisée par l'homme qui a tiré sur le photographe de Libération ce lundi.

12h00 : un otage relâché sur les Champs-Élysées

L'homme recherché a pris un automobiliste en otage et lui a intimé l'ordre de le conduire dans le quartier des Champs-Élysées. Il serait arrivé vers midi armé d'un fusil à pompe et peut-être d'un sac rempli de grenades. Il a laissé l'automobiliste sur place et est parti à pied dans le quartier. L'homme, lourdement armé, a été photographié. Il est toujours recherché et serait en fuite vers les Quais de Seine et le Trocadéro.

11h40 : le bâtiment de la Société Générale visé

Ce même homme s'est rendu par ses propres moyens dans le quartier de la Défense, devant le siège de la Société Générale où il a fait feu à une reprise au moins contre la façade du bâtiment, sans blesser personne. "J'ai vu ce type avec une casquette, son fusil à la main, un fusil à pompe", a expliqué un homme à l'AFP, disant avoir assisté à la scène.

10h15 : un blessé à Libération

En milieu de matinée ce lundi, l'homme seul a d'abord tiré dans le hall du journal Libération et a très grièvement blessé un homme. La victime est un assistant d'un photographe du supplément Next, âgé de 27 ans, selon la direction du quotidien. Touché au thorax et à l'abdomen, son pronostic vital est engagé.

Vendredi 15 novembre : un homme armé à "BFMTV"

Selon une source proche de l'enquête, les images du suspect correspondent à celles de l'agresseur de BFMTV. Un homme armé avait fait irruption, vendredi matin, dans le hall de la chaîne de la télévision, menaçant des journalistes avant de prendre la fuite sans faire de blessé.

Il disposait du même type d'arme, peu discrète, et avait détecté deux cartouches de chasse de son fusil, des munitions destinées aux sangliers. Il avait alors ajouté "la prochaine fois, je ne vous raterai pas".

La rédaction vous recommande
par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7766947647
Tireur à Paris : le suspect traqué dans toute la ville
Tireur à Paris : le suspect traqué dans toute la ville
MINUTE PAR MINUTE - Les policiers recherchent un unique suspect pour les attaques à "BFMTV", "Libération" et à la Société Générale de la Défense à Paris. Lourdement armé, il a pris la fuite.
http://www.rtl.fr/actu/l-auteur-des-coups-de-feu-a-liberation-a-pris-en-otage-puis-relache-un-automobiliste-sur-les-champs-elysees-7766947647
2013-11-18 13:04:00
http://media.rtl.fr/cache/O_bBk-xW3LN2gRuljdwm5A/330v220-2/online/image/2013/1118/7766952036_les-champs-elysees-boucles-le-18-novembre-2013.jpg