1 min de lecture Emploi

L'appel à témoins des enfants d'un intendant de SeaFrance

EXCLU - Seafrance a sombré. La compagnie maritime a été liquidée, mais il reste encore les soupçons de pratiques douteuses. Le mois dernier, sur RTL, nous avions évoqué les multiples plaintes pour vols, agressions ou menaces qui s'étaient conclues par des non-lieux. Non-lieu aussi après la disparition en mer d'un homme de 49 ans. Intendant à bord du navire, il était mystérieusement tombé du bateau. C'était en 1997. Aujourd'hui, suite à notre enquête, ce sont ses enfants qui lancent un appel à témoin. Les INFORMATIONS RTL de Mathieu Delahousse.

Deux ferries de la compagnie SeaFrance à quai au port de Calais
Deux ferries de la compagnie SeaFrance à quai au port de Calais Crédit : AFP / Archives, Philippe Huguen
La rédaction de RTL et Mathieu Delahousse

"Après vingt-cinq ans de Marine, on ne glisse pas par-dessus le parapet"

Christian Salomé, 49 ans, ceinture noire de judo, occupait, veste bleue de SeaFrance sur les épaules, la fonction d’intendant chef à bord de ferrys. En 1997, il prend contact avec les Douanes. Il veut manifestement dénoncer des trafics sur les bateaux.  Mais le 15 février de la même année, sa disparation en mer est signalée. Enquête pour meurtre. Puis on laisse entendre ensuite qu'il a pu s'enfuir avec une maîtresse. Mais son corps est retrouvé plusieurs mois plus tard à cinq miles des cotes. Et faute d’éléments ou de témoignages suffisant pour connaître les causes de la mort, un non-lieu est prononcé rapidement, au mois d’août 1998.

Christian Salomé avait trois enfants (deux filles et un fils). C'est ce dernier qui, aujourd'hui, parle au nom de la famille. En appelant les témoins de l’époque à se manifester, il souligne que "après vingt-cinq ans de Marine, on ne glisse pas par-dessus le parapet". En1997, précise-t-il, "on a su qu’il y avait des coups sur le corps. L’affaire a été instruite pour meurtre, et puis on n’est pas allé plus loin. Fin de l’histoire. Pour la justice, en tout cas".

Evoquant la liquidation de SeaFrance le mois dernier, le fils de Christian Salomé ajoute que "aujourd’hui, cette compagnie, c’est du passé, mais qu’il ne faut pas fermer cette page avec cette histoire ", celle de son père. Selon lui, "il y a beaucoup de gens qui ont beaucoup à dire en ce moment". "Nous, conclut-il, on a envie d’en savoir plus et de savoir ce qu’il s’est passé". Des soupçons identiques sont évoqués de façon anonyme par plusieurs anciens de SeaFrance que nous avons joint.

Suicide, règlement de compte, meurtre ?
 
Didier Dufau, lui, était à la tête de la société qui a mis en place pour la compagnie maritime le système informatique permettant de contrôler les ventes à bord. Il nous précise que "Christian Salomé était l’un des entendants chargés de surveiller les vols, avec le système que nous avions mis en place. Il était donc au cœur du contrôle, en particulier des disparitions de matériels et de consommables". Selon lui, "il est clair que si l'un des contrôleurs vient à disparaître dans desconditions suspectes, cela n’encourage pas les autres intendants à mener desinvestigations détaillées et poussées".

Suicide ? Règlement de compte ? Meurtre de la part des ceux qui trafiquaient à bord ? La brève et première enquête judiciaire n'avait pu apporter aucune réponse. Les éléments nouveaux qui viennent d'apparaître pourraient, en revanche, venir éclairer un autre dossier, actuellement mené par deux magistrats de Lille. Ces juges d'instruction de la JIRS (Juridiction interrégionale spécialisée) enquêtent sur les vols massifs qui grévaient les comptes des boutiques installées dans les bateaux. Le dossier est ouvert depuis une plainte de la direction en 2009. L'histoire de Christian Salomé pourrait l’éclairer.

.

Lire la suite
Emploi Économie Social
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7743640424
L'appel à témoins des enfants d'un intendant de SeaFrance
L'appel à témoins des enfants d'un intendant de SeaFrance
EXCLU - Seafrance a sombré. La compagnie maritime a été liquidée, mais il reste encore les soupçons de pratiques douteuses. Le mois dernier, sur RTL, nous avions évoqué les multiples plaintes pour vols, agressions ou menaces qui s'étaient conclues par des non-lieux. Non-lieu aussi après la disparition en mer d'un homme de 49 ans. Intendant à bord du navire, il était mystérieusement tombé du bateau. C'était en 1997. Aujourd'hui, suite à notre enquête, ce sont ses enfants qui lancent un appel à témoin. Les INFORMATIONS RTL de Mathieu Delahousse.
http://www.rtl.fr/actu/l-appel-a-temoin-des-enfants-d-un-intendant-de-seafrance-7743640424
2012-02-13 09:00:00
http://media.rtl.fr/cache/hXeAPfrPGo7ICxeneSWDiQ/330v220-2/online/image/2012/0213/7743640688_deux-ferries-de-la-compagnie-seafrance-a-quai-au-port-de-calais.jpg