2 min de lecture Justice

Procès Abdeslam : son avocat demande la clémence du tribunal

Sven Mary, l'avocat de Salah Abdeslam, a demandé au tribunal la clémence pour son client, jugé à Bruxelles jeudi 8 février. Il plaide aussi l'irrecevabilité des poursuites contre son client pour une erreur de procédure.

Sven Mary, lors de l'ouverture du procès de Salah Abdeslam le 5 février 2018
Sven Mary, lors de l'ouverture du procès de Salah Abdeslam le 5 février 2018 Crédit : Danny Gys / POOL / AFP
Thibaut Deleaz
et AFP

"Je vous demande de juger Abdeslam comme vous jugez Dupont." Me Sven Mary, l'avocat de Salah Abdeslam, a imploré la clémence du tribunal jeudi 8 février. Son client est jugé à Bruxelles pour une fusillade avec des policiers en mars 2016.

L'avocat a choisi de continuer à défendre le jihadiste français de 28 ans malgré son absence au deuxième jour du procès. Salah Abdeslam avait refusé lundi 5 février de répondre aux questions. "Le fait qu'il ne se soit pas levé devant vous, j'ai trouvé ça très grave", a assuré l'avocat à la présidente du jury.

Mais Sven Mary défend son client. Il martèle qu'"il n'y a aucun élément qui vous permette de condamner Abdeslam pour infraction terroriste" dans l'affaire de la fusillade pour laquelle il est jugé à Bruxelles.

À lire aussi
L'islamologue suisse Tariq Ramadan justice
Tariq Ramadan, mis en examen pour viol, a été hospitalisé

La procédure mise en cause

L'avocat de Salah Abdeslam met aussi en cause la procédure et a plaidé l'irrecevabilité des poursuites contre son client, ainsi que son coprévenu Sofien Ayari. Dans son ordonnance de saisine du magistrat instructeur chargé de la fusillade du 15 mars 2016, le doyen des juges antiterroristes a employé le français. Or, il est rattaché au tribunal néerlandophone de Bruxelles et aurait donc du s'exprimer en néerlandais.

Pour Sven Mary, c'est "l'ensemble des actes" de l'instruction qui doit "être écarté des débats", a-t-il affirmé. "Une histoire belgo-belge", a-t-il reconnu. 

Lundi 5 février, au terme du premier jour du procès, une peine de 20 ans de prison, avec 13 ans de sûreté, soit le maximum pour les faits jugés, a été requise lundi par le parquet fédéral contre Salah Abdeslam et Sofien Ayari.

Le 15 mars 2016, c'est lors d'une perquisition de routine dans un logement supposé vide à Forest (Belgique), dans le cadre de l'enquête sur les attentats du 13 novembre de Paris, que des policiers belges et français avaient essuyé des tirs d'armes automatiques. Les deux prévenus avaient pris la fuite avant d'être arrêtés deux jours plus tard. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Salah Abdeslam Bruxelles
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792180398
Procès Abdeslam : son avocat demande la clémence du tribunal
Procès Abdeslam : son avocat demande la clémence du tribunal
Sven Mary, l'avocat de Salah Abdeslam, a demandé au tribunal la clémence pour son client, jugé à Bruxelles jeudi 8 février. Il plaide aussi l'irrecevabilité des poursuites contre son client pour une erreur de procédure.
http://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/proces-abdeslam-son-avocat-demande-la-clemence-du-tribunal-7792180398
2018-02-08 17:05:46
http://media.rtl.fr/cache/r3gSimv9ka5KO0_mWnPDVg/330v220-2/online/image/2018/0205/7792133369_sven-mary-lors-de-l-ouverture-du-proces-de-salah-abdeslam-le-5-fevrier-2018.jpg