1 min de lecture Lyon

Fourgon braqué en Suisse : la garde à vue du convoyeur a été levée

À Lyon, un convoyeur de fonds avait livré plusieurs millions d'euros à deux faux plombiers qui avaient enlevé sa fille de 22 ans, le 8 février. L'employé, sa fille et son coéquipier, ont été placés en garde à vue avant d'être libérés ce mardi 13 février.

Un convoyeur de fonds de la Brinks en Seine-Saint-Denis. (Illustration)
Un convoyeur de fonds de la Brinks en Seine-Saint-Denis. (Illustration) Crédit : AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

La prise d'otage était étonnante, et le placement en garde à vue de ses victimes présumées tend à remettre en cause la véracité de cette thèse. Un convoyeur de fonds, sa fille et son coéquipier ont été placés en garde à vue depuis lundi 12 février à Lyon, selon des sources proches du dossier, après le braquage, d'une grande maîtrise, d'un fourgon de convoi de fonds en Suisse. La garde à vue du trio a été levée ce mardi 13 février. 

Le convoyeur affirmait avoir livré plusieurs millions d'euros à deux malfrats qui avaient séquestré sa fille de 22 ans. Il a alors été convoqué samedi 10 février, de même que sa fille et l'un de ses coéquipiers, à l'Hôtel de police de Lyon. Tous trois ont été entendus par les enquêteurs et placés en garde à vue.

Selon les dires de la jeune femme de 22 ans, celle-ci avait été enlevée dans son appartement, jeudi 8 février à 18h30, par deux faux plombiers, qui, après l'avoir ligotée, l'auraient contrainte à appeler son père, employé en Suisse pour une société de transport de fonds. Ce dernier, qui était en train d'effectuer une tournée avec son collègue dans un fourgon blindé rempli d'argent, aurait alors accepté d'en remettre le contenu à plusieurs hommes armés qui l'attendaient sur un parking près de Chavornay.

À lire aussi
Un officier de police (illustration) faits divers
Fusillade mortelle à la burqa : sept personnes déférées à Toulouse et Lyon

Le montant du butin avait été chiffré entre 20 et 30 millions de francs suisses - entre 17 et 26 millions d'euros. Relâchée par ses "ravisseurs", la jeune femme, apparemment "très choquée", avait été découverte par un passant au bord d'une route sur la commune de Tramoyes, dans l'Ain, et conduite à la gendarmerie. Les malfaiteurs étaient depuis activement recherchés par les enquêteurs, mais les soupçons s'orienteraient davantage vers les victimes présumées du braquage.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Lyon Faits divers Otages
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792243579
Fourgon braqué en Suisse : la garde à vue du convoyeur a été levée
Fourgon braqué en Suisse : la garde à vue du convoyeur a été levée
À Lyon, un convoyeur de fonds avait livré plusieurs millions d'euros à deux faux plombiers qui avaient enlevé sa fille de 22 ans, le 8 février. L'employé, sa fille et son coéquipier, ont été placés en garde à vue avant d'être libérés ce mardi 13 février.
http://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/le-convoyeur-de-fonds-qui-a-paye-pour-liberer-sa-fille-place-en-garde-a-vue-7792243579
2018-02-13 12:30:00
http://media.rtl.fr/cache/QgBNa18lL_AfhQsaS7qTcQ/330v220-2/online/image/2014/0220/7769840887_un-convoyeur-de-fonds-de-la-brinks-en-seine-saint-denis.jpg