2 min de lecture Bourgogne

Bourgogne : nouvelle agression du "commando au marteau"

Le groupusucle d'ultra-droite a revendiqué le braquage, au couteau cette fois, d’une pharmacie, vendredi à Chalon-sur-Saône.

Une enseigne de pharmacie (illustration)
Une enseigne de pharmacie (illustration) Crédit : AFP / PHILIPPE HUGUEN
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini

Le "commando au marteau" a encore frappé. Le groupuscule revendique appartenir aux thèses néo-nazies a déjà revendiqué, le 2 novembre dernier, une série de six agressions à Dijon (Côte-d’Or) et à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) commises en septembre. 

Comme le rapporte Le Parisien, le "commando" semble avoir un mode opératoire précis. Les agressions ont pour la plupart été commises à coups de marteau par un homme seul s’en prenant généralement à des femmes. Les attaques ont eu lieu dans la rue, près d’un campus universitaire ou dans un magasin. Des agressions violentes dont les victimes n'ont heureusement eu à déplorer que quelques points de suture.

Il s'agit de deux attaques au marteau commises à Chalon-sur-Saône le 15 septembre, dont une au cri d'"Allah Akbar", trois autres à Dijon le 26 septembre, puis une quatrième dans la même ville le lendemain, mais commise cette fois-ci avec un bocal de verre. Le groupe explique le cri prononcé lors de l'une des agressions en Saône-et-Loire par la nécessité "d'aiguiller les enquêteurs sur une fausse piste".

À lire aussi
Des infirmiers dans un hôpital (illustration) santé
Hôpital : 30 maires démissionnent pour protester contre la fermeture des urgences

La dernière d'entre elles remonte au vendredi 26 janvier. Vers 17h45, un homme, "capuche sur la tête et lunettes sur le nez" comme l'a précisé un témoin, a fait irruption dans une pharmacie de Chalon-sur-Saône. C'est cette fois sous la menace d’un couteau, et pas d'un marteau, que l'homme a exigé qu'on lui donne le contenu de la caisse, s'enfuyant avec un maigre butin d’environ 200 euros. Le motif de l'attaque ne fait pas de doute selon un proche de l'enquête : "En repartant, il a pris de soin de revendiquer cette attaque à main armée au nom du Commando de défense du peuple et de la patrie française [CDPPF]".

Une attaque revendiquée dans un courriel

Le Parisien précise que la revendication a été ensuite officialisée une demi-heure après l'agression dans un courriel envoyé aux rédactions des deux principaux journaux régionaux, le Bien public et le Journal de Saône-et-Loire. Pas de doute sur l'authenticité de son auteur puisque le communiqué contient des informations connues du seul agresseur et des victimes du vol telles que le montant exact du butin. 

L'argent dérobé serait selon ce communiqué destiné à financer une "noble cause" : l’achat d’armes et d’explosif… Le Parisien rapporte que son auteur précise que la cible initiale de l'attaque était le Journal de Saône-et-Loire. Les enquêteurs de la police judiciaire de Dijon sont mobilisés et scrutent depuis les séquences de vidéosurveillance disponibles dans la ville afin de pouvoir identifier une silhouette, un véhicule ou un itinéraire de fuite.

Ils se sont rebaptisés "OAS 26 septembre"

Derrière ce commando d'ultra-droite, il n'y aurait que quatre hommes selon leurs propres indications : "deux à Dijon, un dans les environs de Chalon-sur-Saône et un autre dans un [petit] village de Franche-Comté". Les membres du groupuscule viennent par ailleurs d’annoncer qu’ils renonçaient à leur dénomination initiale qu'ils estiment "tout à fait ridicule".  Ils se sont eux-mêmes baptisés "OAS 26 septembre"

Si ce genre de détails peut prêter à sourire, la dangerosité potentielle de ce commando toujours introuvable a nécessité le recours des services spécialisés de police. L'organisation, inconnue jusqu'ici, avait demandé mardi 7 novembre la libération de huit "collègues" de la mouvance d’ultra droite arrêtés en octobre et de leur "chef" Logan Alexandre Nisin.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bourgogne Agression Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792012040
Bourgogne : nouvelle agression du "commando au marteau"
Bourgogne : nouvelle agression du "commando au marteau"
Le groupusucle d'ultra-droite a revendiqué le braquage, au couteau cette fois, d’une pharmacie, vendredi à Chalon-sur-Saône.
http://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/bourgogne-nouvelle-agression-du-commando-au-marteau-7792012040
2018-01-28 04:44:00
http://media.rtl.fr/cache/VMwhvkIORq14JoEMoDefTg/330v220-2/online/image/2015/0908/7779646451_beziers-un-couple-de-pharmaciens-soupconne-de-deal-avec-des-toxicomanes.jpg