Syrie : l'armée maintient la pression sur Alep, Hollande en appelle à l'ONU

La bataille d'Alep se poursuit. L'armée syrienne a lancé samedi sa contre-offensive pour reprendre les secteurs rebelles à Alep, deuxième ville de Syrie et enjeu crucial du conflit, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Les renforts qui se massent depuis des jours aux abords de la métropole "se dirigent vers le quartier Salaheddine, qui compte le plus grand nombre de rebelles et les combats les plus violents depuis le début de la révolte ont lieu dans plusieurs quartiers", a affirmé Rami Abdel Rahmane, président de l'OSDH. "On peut dire que l'assaut a commencé", a-t-il ajouté. La Russie, qui a toujours soutenu le régime, met en garde contre la menace d'une "tragédie". François Hollande, le président français, a appelé samedi l'ONU, et surtout la Chine et la Russie, à prendre ses responsabilités.

Des syriens courent pour se réfugier pendant une attaque d'hélicoptère à Alep le 24 juillet 2012
Crédit : AFP/Archives, Bulent Kilic
Des syriens courent pour se réfugier pendant une attaque d'hélicoptère à Alep le 24 juillet 2012

L'armée syrienne ne relâche pas la pression sur Alep

Les hélicoptères de l'armée syrienne bombardaient samedi un quartier du centre d'Alep, la grande ville du nord de la Syrie, alors que les forces gouvernementales se préparent à lancer une vaste contre-offensive pour regagner le contrôle de l'agglomération, rapporte l'opposition.
   
D'après l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), des hélicoptères de combat attaquaient le quartier de Saladine. De violents affrontements ont également éclaté dans d'autres zones d'Alep.

"Des hélicoptères prennent part à l'assaut à l'entrée de Saladine et bombardent le quartier", indique l'OSDH dans un communiqué envoyé par courriel. "Il y a également des violents combats aux entrées du quartier de Sakhour (est)", poursuit le groupe basé en Grande-Bretagne.

Trois combattants rebelles ont été tués lors de heurts à l'aube à Alep, selon l'OSDH, ajoutant que 160 personnes ont péri en Syrie pour la journée de vendredi.

Dans un communiqué publié à Genève, le Haut Commissaire aux droits de l'homme des Nations unies, Navi Pillay, a exprimé son inquiétude face à "la probabilité d'une confrontation majeure imminente" entre les insurgés et les forces loyales au président Bachar al Assad. (voir )

De son côté, William Hague, ministre britannique des Affaires étrangères, s'est dit "profondément préoccupé" par l'annonce que le gouvernement syrien massait des troupes autour de la ville de 2,5 millions d'habitants, relativement épargnée jusqu'à la semaine dernière par le conflit entamé en mars 2011.

Hollande en appelle à l'Onu pour éviter le "chaos" en Syrie
  
François Hollande a appelé samedi le Conseil de sécurité de l'Onu à intervenir "le plus rapidement possible" pour empêcher que la Syrie ne sombre dans "le chaos" et la "guerre civile".  Il s'est adressé tout particulièrement à la Russie et à la Chine, qui se sont jusqu'ici opposées à tout projet de résolution condamnant le régime de Damas.

Des hélicoptères de l'armée syrienne ont bombardé samedi des positions tenues par les insurgés dans le centre d'Alep, et des unités blindées ont pris position en vue de reprendre le contrôle total de la ville. (voir )

"Le régime de Bachar al Assad sait qu'il est condamné et donc il va utiliser la force jusqu'au bout. Le rôle des pays membres du Conseil de sécurité de l'Onu, c'est d'intervenir le plus rapidement possible", a déclaré le président français à la presse, en marge d'un déplacement dans le Gers.

"Je m'adresse une fois encore à la Russie et à la Chine pour qu'elles prennent en considération que ça sera le chaos et la guerre civile si Bachar al Assad n'est pas à un moment empêché", a-t-il ajouté, appelant de ses voeux la constitution d'un gouvernement de transition en Syrie. "Il n'est pas trop tard mais chaque jour qui passe, c'est une répression, des soulèvements et donc des massacres", a poursuivi le président français.

Un hélicoptère militaire syrien lance un missile dans un lieu inconnu de Syrie, photo fournie le 10 juillet 2012 par l'agence Sana
Un hélicoptère militaire syrien lance un missile dans un lieu inconnu de Syrie


La chronologie de la révolution en Syrie

par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
Vous aimerez aussi
Commentaires Avec Bell & Ross

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous