Sadou Diallo : "Le gouvernement français sait qui soutient les terroristes. Il y a le Qatar"

Vincent Parizot recevait mercredi Sadou Diallo, maire de Gao au Mali. Sept mausolées de saints musulmans et l'entrée d'une des plus grandes mosquées de Tombouctou ont été démolis, ces derniers jours, par le groupe islamiste armé lié à Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Ce matin sur RTL, Sadou Diallo, le maire de Gao, de passage à Paris pour demander de l'aide à la France et à la communauté internationale, est venu témoigner des destructions qui se déroulent dans son pays depuis la prise du pays par les islamistes. Il a raconté aussi comment la vie quotidienne est devenue un enfer pour les habitants. C'est un témoignage fort.

Sadou Diallo
Crédit : RTL
Sadou Diallo
Yves Calvi présentera la matinale de "RTL" à partir du lundi 25 août >
Sadou Diallo, maire de Gao au Mali : "Le gouvernement français sait qui soutient les terroristes. Il y a le Qatar" Crédits : Vincent Parizot | Durée : | Date :
1/

Extraits de l'interview :

"Nous avons affaire à du terrorisme, nous avons affaire au MNLA il faut appeler les choses par leurs noms. (…) Je fais un cri de cœur à la France. Il faut qu'elle vienne à notre secours parce que je me rappelle qu'il y a un an la France est venue au secours de la Libye qui est une colonie de l'Italie. Nous, nous sommes la colonie, c'est un devoir moral pour eux de venir à notre secours. Tous les jours, nos filles, nos femmes sont violées, nous n'avons pas les moyens de les secourir. Si moi je cours à travers le monde, c'est pour faire un cri de cœur et mon cri de cœur doit être entendu par la France, particulièrement par la France. C'est mon souhait."

Est-ce que vous pensez qu'une opération militaire est possible au Nord Mali?
"Je crois qu'on n'a même pas besoin d'attendre l'autorisation de mon gouvernement pour faire une opération parce que c'est un devoir. (…)"

Est-ce qu'il y a des pays qui soutiennent les islamistes, qui leur livrent des armes ?
"Mais naturellement les pays les soutiennent (…). Le gouvernement français sait qui soutient les terroristes. Il y a le Qatar par exemple. 
Ce que je voudrais dire, c'est que si l'opinion internationale n'intervient pas dans la région de Gao, si on laisse se faire enrôler des jeunes, si on forme ces gens après deux mois, on ne peut plus rien faire."

Chaque jour de la semaine à 8h15, du lundi au vendredi, Yves Calvi propose un entretien avec la personnalité qui fait l'actualité du jour.

par Yves CalviJournaliste RTL
Suivez Yves Calvi sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
Commentaires Avec Bell & Ross

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous