Prise d'otages en Algérie : l'assaut des forces spéciales est-il vraiment terminé ?

La situation était toujours confuse vendredi après l'assaut donné la veille par les forces spéciales algériennes sur le complexe gazier d'In Amenas. Un assaut sanglant qui s'est achevé à minuit, selon une agence de presse algérienne. Selon Londres, "l'incident terroriste est toujours en cours". Le bilan est incertain. Trente otages auraient été tués, dont au moins sept ressortissants étrangers. Un Français ferait partie des victimes. Onze terroristes ont été abattus. Apparemment, les lieux de vie sont sous contrôle mais les soldats encerclent toujours l'usine. Plusieurs pays critiquent plus ou moins ouvertement la méthode algérienne.

>
Des nouvelles rassurantes pour au moins deux Français qui avaient été pris en otage. Mais on est toujours sans nouvelle d'au moins un de nos ressortissants Crédits : Julien Dumond | Durée : | Date :
1/

L'opération a semble-t-il duré huit heures. Les ravisseurs avaient demandé à quitter le pays avec leurs otages, mais les autorités algériennes ont refusé, selon les déclarations du ministre algérien de la Communication Mohamed Saïd à l'agence APS.

RTL vous donnait cette info cette nuit : un avion venant d'Alger s'est posé à Londres jeudi soir. A son bord : une cinquantaine de personnes, dont deux Français, venant du site gazier.

Les capitales occidentales n'ont pas caché leur inquiétude sur le sort de leurs ressortissants retenus par les jihadistes liés à Al-Qaida. Ceux-ci avaient présenté la prise d'otages comme les premières représailles à l'intervention française au Mali lancée le 11 janvier. "Je pense que nous devons nous préparer à la possibilité de mauvaises nouvelles à venir", a averti le Premier ministre britannique David Cameron qui a regretté de ne pas avoir été informé à l'avance par Alger et a reporté un important discours sur l'Europe prévu vendredi.

Algérie : des otages occidentaux seraient parvenus à s'enfuir

par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
Vous aimerez aussi
Commentaires Avec Bell & Ross

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous