Les Grecs vont-ils devoir travailler 6 jours sur 7 pour le même salaire ?

Alors qu'Athènes va recevoir un nouveau prêt de ses créanciers, le pays va devoir s'infliger encore plus d'austérité. L'Europe et le FMI réclament que les Grecs travaillent 6 jours sur 7 sans augmentation de salaire. La population est évidemment vent debout.

Les drapeaux européen et grec flottent devant l'Acropole, à Athènes le 16 juin 2012
Crédit : AFP, Andreas Solaro
Les drapeaux européen et grec flottent devant l'Acropole, à Athènes le 16 juin 2012
>
C'est ce que l'Europe et le FMI réclament : la population est vent debout Crédit Média : Alexia Kefalas

La troïka des créanciers de retour en Grèce

La Grèce, qui tente désespérément d'obtenir un sursis de deux ans pour redresser ses finances publiques et se prépare à un automne chaud, accueille vendredi le président de l'Union européenne, Herman Van Rompuy, une visite suivie du retour crucial de la "troïka" UE-BCE-FMI.

Outre le délai de deux ans, jusqu'en 2016, demandé par la Grèce pour remplir ses objectifs budgétaires, le rendez-vous devrait aussi aborder la question cruciale de la poursuite de la recapitalisation des banques grecques et de la mise en place du mécanisme de supervision bancaire européen.

Le gouvernement de coalition dirigé par le conservateur Antonis Samaras va tenter à la fois d'obtenir l'approbation des inspecteurs de la troïka sur un programme permettant d'économiser 11,6 milliards d'euros en 2013 et 2014 et de convaincre les députés grecs de le voter rapidement, probablement avant la fin septembre, selon l'analyste bancaire, Platon Monokroussos.

En jeu notamment, le versement d'une tranche de 31,5 milliards d'euros de la ligne de crédit accordée par la zone euro et le FMI en mars au pays, qui lui permettrait d'éviter la faillite et de rester dans la zone euro.

L'automne sera chaud

Mais les mesures d'économie prévues, qui font les grands titres de la presse depuis des jours, sont fortement impopulaires, dans un pays laminé par plus de deux ans de crise financière et d'austérité combinées, qui ont accentué la récession, avec une baisse du PIB de 7% attendue pour 2012.

Nouvelles réductions sur les retraites, nouvelles coupes dans les salaires de certaines catégories de fonctionnaires (universitaires, médecins, militaires, police, juges, diplomates), la presse égrène quotidiennement ses supputations, démenties régulièrement par le ministère des Finances.

par La rédaction de RTLJournalistes RTL
Suivez La rédaction de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7752229924
Les Grecs vont-ils devoir travailler 6 jours sur 7 pour le même salaire ?
Les Grecs vont-ils devoir travailler 6 jours sur 7 pour le même salaire ?
Alors qu'Athènes va recevoir un nouveau prêt de ses créanciers, le pays va devoir s'infliger encore plus d'austérité. L'Europe et le FMI réclament que les Grecs travaillent 6 jours sur 7 sans augmentation de salaire. La population est évidemment vent debout.
http://www.rtl.fr/actu/international/les-grecs-vont-ils-devoir-travailler-6-jours-sur-7-pour-le-meme-salaire-7752229924
2012-09-06 12:24:00
http://media.rtl.fr/cache/v3gQuZiEpBbnbJ_jrbMkbQ/330v220-2/online/image/2012/0617/7749624594_les-drapeaux-europeen-et-grec-flottent-devant-l-acropole-a-athenes-le-16-juin-2012.jpeg