François Hollande adresse ses "voeux de réussite" au président du Bénin, accusé d'empoisonnement

Le chef de l'État a parlé de "la solidité de la démocratie béninoise" dans un communiqué.

François Hollande a-t-il commis un nouveau couac diplomatique ?
Crédit : JEAN-PIERRE MULLER / AFP
François Hollande a-t-il commis un nouveau couac diplomatique ?

À 57 ans, Patrice Talon succède à Thomas Boni Yaji, au pouvoir depuis 2006, et devient le nouveau président du Bénin. Selon les résultats de la Commission électorale, l'homme d'affaires a été élu avec 65,39% des voix, contre 34,61% pour son adversaire, Lionel Zinsou, premier ministre sortant. Ironie de la situation, le nouveau président, qui sera investi le 6 avril, est accusé d'avoir tenté d'empoisonner son prédécesseur il y a quatre ans, en 2012. D'après Libération, le président sortant avait accordé son "pardon" à Patrice Talon mais la France avait refusé de l'extrader.

Le président français François Hollande, qui a adressé au futur président béninois ses "meilleurs vœux de réussite dans l'exercice de son prochain mandat", a salué, dans un communiqué, "la solidité de la démocratie béninoise". Le chef de l'État a-t-il parlé trop vite ? Une instruction judiciaire a été ouverte en France en juin 2014 contre le nouveau locataire du Palais de la Marina, au Bénin. 

Selon les informations de Libération, "deux juges parisiens enquêtent toujours sur cette rocambolesque affaire de poison", véritable affaire d'État. Le laboratoire français Toxlab avait confirmé la toxicité de l'hallucinogène, du laxatif et du relaxant musculaire qui se trouvaient dans les gélules de Dafalgan de Thomas Boni Yaji. À Paris, Patrice Talon, placé sous contrôle judiciaire en décembre 2015, a parlé de "manipulation", après avoir nié les faits qui lui sont reprochés.

Début mars, François Hollande remettait la Légion d'honneur à un prince saoudien

La diplomatie n'est pas le point fort de François Hollande ces derniers temps. Début mars, le chef de l'État remettait en catimini la Légion d'honneur à Mohammed ben Nayef, prince héritier et ministre de l'Intérieur en Arabie Saoudite, alors que son agenda ne faisait état que d'un "entretien". Cette décoration intervient alors que depuis le début de l'année 2016, le régime a procédé à 70 exécutions. Un Saoudien a été condamné à mort pour meurtre le dimanche 6 mars. 

La rédaction vous recommande
par Ludovic GaltierJournaliste RTL
Suivez Ludovic Galtier sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7782471501
François Hollande adresse ses "voeux de réussite" au président du Bénin, accusé d'empoisonnement
François Hollande adresse ses "voeux de réussite" au président du Bénin, accusé d'empoisonnement
Le chef de l'État a parlé de "la solidité de la démocratie béninoise" dans un communiqué.
http://www.rtl.fr/actu/international/francois-hollande-adresse-ses-voeux-de-reussite-au-president-du-benin-accuse-d-empoisonnement-7782471501
2016-03-21 23:01:40
http://media.rtl.fr/cache/XOn6MCAupBbk0u6z7F-E3Q/330v220-2/online/image/2015/1213/7780837030_francois-hollande-a-vote-dans-son-fief-correzien-lors-du-second-tour-des-elections-regionales.jpg