Français lynché à Madagascar : "Il était au mauvais endroit au mauvais moment" estime l'une de ses amies

RÉACTIONS - Les amis de Sébastien Judalet, lynché par la population malgache qui l'accuse de trafic d'organes et de pédophilie, ne le croient pas capable de tels actes.

Sébastien Judalet a été victime d'un lynchage à Madagascar jeudi 3 octobre 2013
Crédit : Facebook (DR)
Sébastien Judalet a été victime d'un lynchage à Madagascar jeudi 3 octobre 2013

Sébastien Judalet, entré à Madagascar le 15 septembre avec un visa de tourisme de 60 jours, était soupçonné par la population locale de trafic d'organes et de pédophilie sur un jeune de 8 ans avec un autre homme, un Franco-Italien. Les deux Européens ont alors été lynchés et brûlés jeudi matin sur la plage d'Ambatoloaka, principale station balnéaire de Nosy Be. Des accusations auxquelles ne croient pas les amis du Français.

Ses amis le défendent

Abasourdie, c'est en ouvrant le journal qu'Isabelle a appris la mort de Sébastien, son ami d'enfance : "J'étais en pleurs, je me suis dit c'est pas possible, c'est inhumain, vous vous rendez compte ce qu'il a pu endurer lui ?" s'indigne-t-elle au micro de RTL.

Quant aux actes dont la population malgache l'accuse, Isabelle l'en croit incapable : "Je n'y crois pas, il n'aimait pas la violence, il a une fille, il ne peut pas faire ce genre de choses-là. Pour moi, il était là au mauvais endroit au mauvais moment."

C'est une personne qui adore les enfants. S'attaquer à eux c'est impossible

Manuel

Sébastien, 38 ans, affectionnait particulièrement Madagascar, une île dont il parlait souvent au travail avec Manuel son collègue. "Il était parti là-bas car il adorait ce pays, explique ce chauffeur de bus à la RATP, et pas pour aller faire du trafic d'organes ou des actes pédophiles dont il est accusé. C'est une personne qui adore les enfants. S'attaquer à eux est [pour lui] impossible".

Le Quai d'Orsay a mis en garde les 700 ressortissants français à Nosy Be contre ces mouvements de foule. Par précaution, trois d'entre eux ont déjà décidé de rentrer en France.

>
Français lynché à Madagascar : "Il était au mauvais endroit au mauvais moment" estime l'une de ses amies Crédit : Guillaume Chieze
La rédaction vous recommande
par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
Vous aimerez aussi
Commentaires Avec Bell & Ross

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous