Espionnage : Berlin prend "très au sérieux" les accusations d'Édouard Snowden

"Le gouvernement fédéral prend cet article très au sérieux", a déclaré le porte-parole de la chancellerie, à propos des dernières révélations d'Edward Snowden. Berlin "va réfléchir à l'affaire et prendre position en temps voulu", a-t-il ajouté.

Les révélations d'Edward Snowden sur la Grande-Bretagne vont-elles semer la zizanie entre pays européens? Après les accusations d'espionnage formulées par l'ex-consultant en informatique dans le journal le Guardian, Berlin a déclaré samedi 22 juin par la voix de l'un de ses porte-parole prendre l'article "très au sérieux". Berlin "va réfléchir à l'affaire et prendre position en temps voulu", a ajouté dans un entretien au Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung (F.A.S.) Georg Streiter, porte-parole de la chancellerie. "Si l'ampleur de la surveillance des données était vérifiée, ce ne serait pas acceptable", a estimé pour sa part Volker Kauder, chef du groupe parlementaire du parti conservateur d'Angela Merkel, la CDU, dans l'édition dominicale du journal Die Welt.

Dans l'opposition également, les accusations d'Edward Snowden, qui a récemment quitté Hong-Kong, inquiètent. "C'est comme si la surveillance de tous par un Etat (décrite) par George Orwell (auteur du roman "1984", NDLR) en Grande-Bretagne était devenue réalité", a jugé Thomas Oppermann, un haut responsable du groupe parlementaire du Parti social-démocrate (SPD).

Le centre britannique des écoutes "pire" que son homologue américain, selon Snowden


La veille, la ministre allemande de la Justice, Sabine Leutheusser-Schnarrenberger, avait estimé que ces accusations constituaient "un cauchemar à la Hollywood" et que si elles se révélaient fondées, ce serait "une catastrophe". Elle avait également appelé à ce que les institutions européennes fassent immédiatement la lumière sur cette affaire.

Selon des documents dévoilés par l'ancien consultant Edward Snowden au quotidien Guardian, les services britanniques de renseignement ont un accès à des câbles à fibres optiques qui en font un acteur majeur dans la surveillance des communications mondiales. Pour l'ex-consultant, qui a été inculpé pour espionnage aux États-Unis pour avoir divulgué des programmes américains de surveillance des communications, le centre britannique des écoutes (GCHQ) est "pire" que son homologue américaine. La protection des données privées est un sujet extrêmement sensible en Allemagne, en raison des dictatures du passé. Du temps de la RDA, des millions de personnes ont été surveillées par le régime communiste.

La rédaction vous recommande
par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7762555917
Espionnage : Berlin prend "très au sérieux" les accusations d'Édouard Snowden
Espionnage : Berlin prend "très au sérieux" les accusations d'Édouard Snowden
"Le gouvernement fédéral prend cet article très au sérieux", a déclaré le porte-parole de la chancellerie, à propos des dernières révélations d'Edward Snowden. Berlin "va réfléchir à l'affaire et prendre position en temps voulu", a-t-il ajouté.
http://www.rtl.fr/actu/international/espionnage-berlin-prend-tres-au-serieux-les-accusations-d-edouard-snowden-7762555917
2013-06-23 12:16:00