Centrafrique : "Cette guerre pourrait être notre Vietnam", dit l'ex-patron de la DCRI

INVITÉ RTL- Le Président s'est rendu en Centrafrique mardi soir afin de rendre hommage aux deux militaires tués dans des affrontements à Bangui. Selon Bernard Squarcini, ancien directeur des Renseignements français, "on ne sait pas combien de temps la guerre va durer".

François Hollande rencontre les troupes françaises à Bangui en Centrafrique mardi 10 décembre 2013, après avoir rendu hommage aux deux soldats français tués. >
Bernard Squarcini : "On est en Centrafrique pour un bon moment" Crédit Image : FRED DUFOUR / POOL / AFP | Crédits Média : RTL | Durée : | Date :
1/

Cinq jours après le début de l'opération "Sangaris" à Bangui, le climat est chaotique. Lors de sa visite dans la capitale centrafricaine, François Hollande s'est recueillie devant les cercueils des deux soldats français tués la veille. L'armée française doit faire face à des accès de violence, des tentatives de représailles contre la population civile et de nombreux pillages.

Pour Bernard Squarcini, ancien directeur du Renseignement intérieur (DCRI), la situation est d'une extrême délicatesse car elle risque de provoquer "une métastase" au sein de la région. Le Mali, le Niger et le Sénégal restent aussi des zones instables.  

Un appui logistique indispensable

"La France devait se rendre en Centrafrique, mais pas seule. On ne sait pas combien de temps cela va durer", estime Bernard Squarcini, au micro de Laurent Bazin. La situation est plus que chaotique à cause du double conflit qui règne à Bangui, "celui inter-ethnique et celui religieux", explique-t-il.

En s'engageant dans cette guerre, la France est devenue la cible de représailles. D'où la nécessité, pour cet ancien directeur des Renseignements, de "recevoir un apport logistique opérationnel de la part d'autres pays".

Un Vietnam à la française

Bernard Squarcini redoute le fait que la guerre en Centrafrique devienne comme celle du Vietnam. "Cela risque de durer longtemps", insiste l'ancien directeur des Renseignements qui craint qu'elle s'étende à toute la région. 

La rédaction vous recommande
par Laurent BazinJournaliste RTL
Suivez Laurent Bazin sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7767785208
Centrafrique : "Cette guerre pourrait être notre Vietnam", dit l'ex-patron de la DCRI
Centrafrique : "Cette guerre pourrait être notre Vietnam", dit l'ex-patron de la DCRI
INVITÉ RTL- Le Président s'est rendu en Centrafrique mardi soir afin de rendre hommage aux deux militaires tués dans des affrontements à Bangui. Selon Bernard Squarcini, ancien directeur des Renseignements français, "on ne sait pas combien de temps la guerre va durer".
http://www.rtl.fr/actu/international/centrafrique-cette-guerre-pourrait-etre-notre-vietnam-dit-l-ex-patron-de-la-dcri-7767785208
2013-12-11 11:12:19
http://media.rtl.fr/cache/04f8sKIfLD8pqdZCPh2g2w/330v220-2/online/image/2013/1211/7767782027_francois-hollande-rencontre-les-troupes-francaises-a-bangui-en-centrafrique-mardi-10-decembre-2013-apres-avoir-rendu-hommage-aux-deux-soldats-francais-tues.jpg