1 min de lecture Ban Ki-Moon

Centrafrique : Ban Ki-moon appelle à éviter un nouveau "génocide"

Le secrétaire général de l'ONU a enjoint les dirigeants centrafricains à ne pas répéter les erreurs du passé avant de se rendre à Kigali, à l'occasion du 20e anniversaire du génocide rwandais.

Ban Ki-moon
Ban Ki-moon Crédit : JOHN MOORE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
La rédaction numérique de RTL et AFP

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a lancé samedi 5 avril à Bangui un appel vibrant aux leaders centrafricains pour qu'ils empêchent un nouveau génocide en Afrique, 20 ans après le Rwanda, dans un discours au parlement provisoire. "D'ici je vais directement à Kigali pour commémorer le 20e anniversaire du génocide rwandais", a-t-il lancé lors d'une visite surprise de quelques heures à Bangui sur la route du Rwanda. "C'est votre responsabilité à tous - en tant que leaders - d'assurer que nous n'aurons jamais à commémorer un tel anniversaire en Centrafrique. Ne répétez pas les erreurs du passé, n'oubliez pas d'en tirer les leçons".

"Une épuration ethnico-religieuse est une réalité" en Centrafrique, a souligné le secrétaire général: "de nombreux membres de la minorité musulmane ont fui. Musulmans et chrétiens sont exposés à un danger mortel du simple fait de leur appartenance à une communauté ou de leur croyance".

"La communauté internationale a fait défaut aux Rwandais"

"La communauté internationale a fait défaut aux Rwandais il y a 20 ans. Et nous risquons de ne pas en faire assez pour les Centrafricains aujourd'hui", a-t-il poursuivi devant l'assemblée avant de rappeler que "des crimes atroces sont commis ici".

À lire aussi
Un homme pleure en sortant des décombres après un bombardement en Syrie le 18 juillet 2016 dans la province d'Alep (illustration) Syrie
Syrie : l'ONU dénonce des "atrocités" à Alep, sur le point de tomber

En Centrafrique, "la sécurité de l'État a cédé la place à un état d'anarchie", a-t-il rappelé, en "félicitant les forces de l'Union africaine et les forces françaises dont l'action rapide a pu empêcher à ce jour le pire". Les 6.000 soldats de la force africaine Misca et les 2.000 soldats de l'opération française Sangaris - dépêchés début décembre dans cette ancienne colonie française - tentent de pacifier la Centrafrique sans parvenir à mettre fin aux exactions contre la population. "Leurs moyens sont insuffisants et elles sont submergées par l'ampleur même des besoins", a relevé le secrétaire général.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ban Ki-Moon ONU Centrafrique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7770966937
Centrafrique : Ban Ki-moon appelle à éviter un nouveau "génocide"
Centrafrique : Ban Ki-moon appelle à éviter un nouveau "génocide"
Le secrétaire général de l'ONU a enjoint les dirigeants centrafricains à ne pas répéter les erreurs du passé avant de se rendre à Kigali, à l'occasion du 20e anniversaire du génocide rwandais.
http://www.rtl.fr/actu/international/centrafrique-ban-ki-moon-appelle-a-eviter-un-nouveau-genocide-7770966937
2014-04-05 22:05:00
https://media.rtl.fr/cache/MhPV_1TZRw9xiv4rBb1O3Q/330v220-2/online/image/2013/0929/7764877352_ban-ki-moon.jpg