3 min de lecture Pokémon Go

"Pokémon Go" : cadavre, blessures, voleurs... Les histoires insolites se multiplient

Le jeu pour smartphone suscite un engouement parfois démesuré chez les fans.

L'application Pokémon Go
L'application Pokémon Go Crédit : Glenn CHAPMAN / AFP
JulienAbsalon1
Julien Absalon
Journaliste RTL

On ne parle que de ça sur Internet. Depuis sa sortie officielle le 6 juillet aux États-Unis et en Australie, Pokémon Go a envahi les réseaux sociaux, où les joueurs prennent plaisir à raconter leurs aventures en ville pour chasser et capturer des Pokémon. Le jeu en réalité augmentée qui fonctionne sur smartphone a déclenché une frénésie exceptionnelle. Plusieurs médias se sont fait l'écho de situations insolites liées à la conquête de ces créatures virtuelles dans le monde réel.

Car pour aller attraper des Pokémon localisés sur la carte proposée par l'application, certains néo-dresseurs sont prêts à tout. Dans le nord de l'Australie, un commissariat de la ville de Darwin a par exemple été présenté par le jeu comme étant un "Poké Stop", un lieu regorgeant de différents items tels que des Poké Balls qui sont indispensables pour capturer les Pokémon. Résultat : de nombreux joueurs n'ont pas hésité à pénétrer dans les locaux de la police pour aller chercher les précieux biens.

À lire aussi
Les enfants d'Alep ont essayé de sensibiliser le monde occidental avec des références à Pokémon Go cet été Syrie
Syrie : quand la culture porte les appels au secours des enfants d’Alep

Face à cette affluence inattendue, la police a dû publier un message sur son compte Facebook pour prévenir les joueurs qu'il n'est pas nécessaire de franchir les portes du commissariat et que leur présence à proximité suffit amplement. Les tribunaux australiens, également touchés par le phénomène, ont dû procéder à la même mise en garde. À Amsterdam, aux Pays-Bas, les autorités ont quant à elles demandé aux joueurs de ne pas chasser dans les hôpitaux.

Un Carapuce en pleine guerre contre Daesh

Si la quête des Pokémon, qui passionne aussi les soldats américains, semble principalement se concentrer dans les rues des villes, elle peut aussi mener les joueurs dans des lieux improbables. Une jeune femme s'est ainsi prise en photo sur un canoë-kayak qu'elle a loué pour se rendre à un point indiqué par l'application. Un vétéran de l'armée américaine, parti en Irak combattre Daesh en tant que volontaire, a pris une capture d'écran de son jeu en plein champ de bataille, où un petit Carapuce l'attendait.

Une fois les Pokémon attrapés, l'étape suivante consiste à investir les arènes pour défier les autres joueurs. Ces arènes se trouvent généralement dans de grands lieux publics. Seulement, un homme a découvert que son domicile, une ancienne église, avait été identifiée comme une arène par Pokémon Go. Depuis, il raconte sur Twitter le défilé de jeunes gens, smartphone à la main, qui patientent devant sa porte dans l'attente d'en découdre avec leurs Pokémon.

Attention danger

Mais ces aventures sont parfois plus lugubres. Dans l'État du Wyoming, au nord-ouest des États-Unis, une jeune femme de 19 ans chassant des Pokémon a découvert un cadavre flottant dans une rivière près de chez elle. "J'ai dû regarder deux fois avant de réaliser qu'il s'agissait d'un corps", a raconté la joueuse à la télévision américaine.

Le Washington Post s'est par ailleurs fait l'écho d'une recrudescence de blessures de joueurs dont les yeux et l'esprit sont bien trop focalisés sur l'écran de leur smartphone. Un internaute raconte par exemple sur Reddit,, un peu honteux, avoir dû se rendre aux urgences pour s'être fracturé le pied en ne regardant pas où il s'aventurait.

Enfin, la police du Missouri a averti les joueurs que des voleurs mettaient au point des guet-apens en utilisant Pokemon Go. Elle explique dans un post Facebook que des malfaiteurs n'ont pas hésité à utiliser un leurre disponible dans le jeu pour attirer leurs victimes dans des endroits isolés. Un stratagème digne de la Team Rocket, les méchants des jeux et dessins animés Pokémon, mais qui est pourtant bien réel et dangereux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pokémon Go Jeux vidéo Insolite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784073677
"Pokémon Go" : cadavre, blessures, voleurs... Les histoires insolites se multiplient
"Pokémon Go" : cadavre, blessures, voleurs... Les histoires insolites se multiplient
Le jeu pour smartphone suscite un engouement parfois démesuré chez les fans.
http://www.rtl.fr/actu/insolite/pokemon-go-cadavre-blessures-voleurs-les-histoires-insolites-se-multiplient-7784073677
2016-07-12 18:41:00
http://media.rtl.fr/cache/_aJlVu0rVKcMEo4BW3Q7bw/330v220-2/online/image/2016/0712/7784066683_l-application-pokemon-go.jpg