Sur RTL, l'imam de Drancy condamne les propos de Souad Merah

Les déclarations de la soeur de Mohamed Merah, qui s'est dite "fière" de son frère, ont provoqué une indignation quasi-générale. C'est le cas de Hassen Chalghoumi, imam de la mosquée de Drancy, qui se trouve actuellement en Israël à la tête d'une délégation d'une dizaines d'imams français. C'est une initiative inédite, puisqu'il s'est rendu au Mémorial de la Shoah à Jérusalem, avant de se recueillir sur les tombes des quatre victimes de Mohamed Merah, tuées à l'école Ozar Hatorah de Toulouse. Sur RTL, Hassen Chalghoumi ne mâche pas ses mots : "Cette famille (Merah) ne connaît ni la pitié, ni la religion (...) Ces gens là n'ont pas le droit de salir l'islam".

>
Hassen Chalghoumi, imam de la mosquée de Drancy : "Les imams doivent condamner les propos de la soeur de Merah" Crédit Média : Elizabeth Martichoux & Vincent Parizot

"J'ai demandé pardon au nom de l'islam"

"Vous êtes allé vous recueillir au Mémorial de la Shoah et sur les tombes des quatre victimes de Mohamed Merah, on imagine que ça été un moment très fort pour ceux qui vous entourent et vous…


Tous les Imams étaient émus, prions que ça ne se répète jamais. Hier nous avons été aux côtés des autorités palestiniennes toute la journée, avec le Premier Ministre palestinien, en priant à Jérusalem pour que la paix règne. (…) Personne n'a le droit de tuer ou assassiner des gens au nom de l'Islam ou au nom de la cause palestinienne. J'ai demandé pardon à ces enfants après que nous nous soyons recueillis. Pardon au nom de l'Islam.


Est-ce-que ce geste très fort est aussi un message adressé à la communauté juive, qui s'inquiète de la montée de l'antisémitisme en France ?

Oui tout à fait. Malheureusement je sens qu'il y a une peur de l'Islam. On dirait que les musulmans français sont tous antisémites. Je dis non. Je veux dire à la communauté juive qu'il faut protéger le mieux vivre ensemble.

"Ces gens-là n'ont pas le droit de salir notre religion"

Les propos de la sœur de Mohamed Merah vous ont choqué ?


Bien sûr que nous les condamnons. J'espère que la justice suivra, car elle appelle indirectement à des actes antisémites et terroristes. C'est terrible.

Que pouvez-vous faire en tant qu'imam ?


Il ne faut pas avoir la langue de bois. Il faut être clair et dire non. Ces gens-là n'ont pas le droit de salir notre religion. (…) Notre gouvernement et nos responsables doivent être très sévères avec ces fanatiques. (…) La majorité des musulmans n'ont rien à voir avec ça. La communauté juive doit pouvoir vivre en harmonie avec les Français. Il faut être ferme avec les fanatiques. (…) Elle doit être condamnée comme son frère."


Mardi matin au micro d'Yves Calvi sur RTL, Abdelghani Merah, l'un des frères de Mohamed, a lui aussi condamné les propos de sa sœur. Il a également expliqué que "Mohamed était le fruit d'une éducation de haine et d'antisémitisme". Des prises de position qui lui ont valu de se brouiller avec sa famille, et même de recevoir des menaces de leur part.

Abdelghani Merah, auteur de « Mon frère, ce terroriste », à paraître mercredi 14 novembre, est à l'origine du fameux documentaire diffusé dimanche sur M6, dans lequel on entend Souad Merah se dire "fière" de son frère Mohamed. Une enquête préliminaire pour "apologie du terrorisme" a été ouverte lundi par le parquet de Paris après ces propos.

par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7754620008
Sur RTL, l'imam de Drancy condamne les propos de Souad Merah
Sur RTL, l'imam de Drancy condamne les propos de Souad Merah
Les déclarations de la soeur de Mohamed Merah, qui s'est dite "fière" de son frère, ont provoqué une indignation quasi-générale. C'est le cas de Hassen Chalghoumi, imam de la mosquée de Drancy, qui se trouve actuellement en Israël à la tête d'une délégation d'une dizaines d'imams français. C'est une initiative inédite, puisqu'il s'est rendu au Mémorial de la Shoah à Jérusalem, avant de se recueillir sur les tombes des quatre victimes de Mohamed Merah, tuées à l'école Ozar Hatorah de Toulouse. Sur RTL, Hassen Chalghoumi ne mâche pas ses mots : "Cette famille (Merah) ne connaît ni la pitié, ni la religion (...) Ces gens là n'ont pas le droit de salir l'islam".
http://www.rtl.fr/actu/hassen-chalghoumi-imam-de-drancy-sur-rtl-je-demande-pardon-au-nom-de-l-islam-7754620008
2012-11-13 13:04:00