Génocide rwandais : "Paul Kagame ne comprend que les rapports de force", regrette Paul Quilès

INVITÉ RTL - Paul Quilès, ancien ministre de la Défense, juge que Paul Kagame, le président du Rwanda, s'est livré à "une déclaration ignominieuse" contre la France.

Paul Quilès en 2006
Crédit : AFP
Paul Quilès en 2006

Paul Quilès, invité sur RTL ce dimanche 5 avril, juge très sévèrement les propos tenus par Paul Kagame à l'encontre de la France dans une interview accordée à Jeune Afrique

Pour l'ancien ministre de la défense et président de la mission parlementaire sur le génocide du Rwanda : 'les victimes et la mémoire du génocide méritent mieux que cette déclaration ignominieuse".

Paul Kagame fragilisé sur la scène mondiale

"Je pense que M. Kagame est actuellement en difficulté au plan international et il essaie de détourner l'attention et ce n'est pas bien, avance Paul Quilès qui n'hésite pas à qualifier son régime de 'régime autoritaire.'

"Paul Kagame a été impliqué dans des opérations extrêmement graves qui ont fait des centaines de milliers de mort dans l'est du Congo et il y a eu des assassinats qu'il a quasiment revendiqués", poursuit l'ancien ministre de la Défense. 

Je pense que M. Kagame est actuellement en difficulté au plan international et il essaie de détourner l'attention et ce n'est pas bien

Paul Quilès, ancien ministre de la Défense

Paul Quilès soutient la décision du gouvernement de ne pas assister aux commémorations du génocide rwandais, lundi 7 avril : "Je pense que M. Kagame ne comprend que les rapport de forces, c'est lui qui gâche cette commémoration", affirme-t-il.

Paul Quilès rejette la responsabilité de la France dans le génocide rwandais

"La France a été le seul pays à cette époque là à demander une intervention internationale, tient à rappeler Paul Quilès, les Etats Unis eux ont bloqué le conseil de sécurité, la communauté internationale a fauté à cette époque-là", affirme l'ancien ministre de la Défense.


Paul Quilès balaye les critiques faites sur l'opération turquoise menée par la France pendant le génocide rwandais : "de l'avis de l'union africaine, cette opération turquoise a sauvé au moins 15.000 Tutsis."

"Alors on peut prendre les faits les isoler, les uns par rapport aux autres, et raconter des histoires et des mensonges, s'emporte Paul Quilès. L'histoire s'écrit à partir de faits pas de ce type d'imputations inadmissibles", conclut-il.  

L'histoire s'écrit à partir de faits pas de ce type d'imputations inadmissibles.

Paul Quilès, ancien ministre de la Défense

"Il y a avait une ambiance raciste dans ce pays depuis plus de 30 ans pour des raisons historiques, rappelle Paul Quilès, et l'erreur qu'a commis la France, reconnaît-il, c'est de croire qu'à la fois elle pouvait protéger ce pays contre des incursions extérieures et en même temps faire en sorte que le régime se démocratise."

>
Génocide rwandais : "Paul Kagame ne comprend que les rapports de force", regrette Paul Quilès Crédit : RTL Télécharger
VOUS AIMEREZ AUSSI
Commentaires Avec Bell & Ross

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous