3 min de lecture Connecté

VIDÉOS - La mobilité du futur s'affiche à VivaTech

Autonomes, électriques, flottants ou volants, les véhicules de demain promettent d'alléger le trafic routier et de réduire la pollution dans les centres urbains.

Airbus a présenté la dernière version de son taxi volant modulaire Pop.Up
Airbus a présenté la dernière version de son taxi volant modulaire Pop.Up Crédit : AFP
BenjaminHuepro
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Autonome, électrique, volante ou flottante, la mobilité urbaine du futur s'est affichée sous toutes ses coutures lors de l'édition 2018 de VivaTech. 

Durant trois jours, l'événement dédié à l'innovation technologique, organisé pour la troisième année consécutive au parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris, a fait la part belle aux moyens de transports de demain. 

Imaginés par les grands groupes et les startups, ces véhicules futuristes promettent de décongestionner les centres urbains au trafic routier encombré, réduire la pollution de l'air et limiter les nuisances sonores. 

À lire aussi
IGTV met en avant des vidéos verticales Connecté
Instagram lance IGTV, à quoi sert cette nouvelle application ?

Les SeaBubbles de retour sur la Seine

Portée par l'ancien navigateur Alain Thébault et son associé, ex-champion du monde de windsurf Anders Bringdal, la start-up SeaBubbles a profité de VivaTech pour faire son retour sur la Seine et ouvrir ses bulles aux investisseurs. Plusieurs précommandes ont déjà été signées à 140.000 euros l'unité. La particularité de ces navettes est de surfer sur des foils immergés soulevant l'appareil jusqu'à 50 cm au-dessus de la surface de l'eau pour l'épargner des frottements, gagner en vitesse et en autonomie. 

>
VIDÉO - On a testé les SeaBubbles sur la Seine Crédit Image : RTL.FR | Crédit Média : RTL.fr | Date :

Les tests sur la Seine ont permis aux ingénieurs de la société d'affiner le calibrage des engins qui visent désormais Dubaï et Venise pour mener d'autres expérimentations à des allures plus élevées que sur le fleuve parisien, où la vitesse est toujours limitée à 12 km/h, malgré le soutien de la maire de Paris, Anne Hidalgo.

Un taxi volant modulaire chez Airbus

Sur le stand d'Airbus, les visiteurs ont pu croiser la maquette à l'échelle 1:1 du Pop.Up Next, la dernière version du taxi volant Pop.Up. Fruit de l'association d'Airbus avec le constructeur automobile Audi et le designer automobile Italdesign, ce véhicule modulaire doit proposer à terme des trajets personnalisés aux voyageurs pour alléger le trafic dans les grandes villes.

>
À bord du Pop.Up Next, le drone-navette d'Airbus Crédit Image : Airbus / RTLnet | Crédit Média : RTLnet | Date :

Composé d'une capsule centrale à deux places capable se percher sur quatre roues pour les voyages au sol et d'un rotor à quatre hélices pour les trajets dans les airs, l'engin doit pouvoir atteindre les 100 km/h au sol, et les 590 km/h en vol. Si le concept est au point sur le plan technique, les pouvoirs publics doivent encore mettre en place les infrastructures et le cadre législatif nécessaire à la mise en circulation de ce type de véhicules.

La RATP voit loin avec le taxi volant EVA

Basée à Cugnaux, à quelques kilomètres de Toulouse, la start-up Electric Visionnary Aircraft a présenté à VivaTech sa voiture électrique aérienne et autonome. Baptisé EVA X01, cet engin à mi-chemin entre l'hélicoptère, la voiture et le drone mise aussi sur la modularité : il doit pouvoir rouler sur les routes et voler comme un hélicoptère. 

>
ELECTRIC VISIONARY AIRCRAFTS - SKIP THE TRAFFIC STRESS -

Invitée sur le stand de la RATP, la jeune pousse toulousaine ne compte pourtant pas encore les transports parisiens parmi ses actionnaires. Pour la RATP, ce partenariat était surtout l'occasion d'afficher son intérêt pour les technologies d'avenir, susceptibles d'agrandir son éventail de services à moyen terme.

Uber veut gagner la bataille des airs

Le marché des taxis volants est convoité par de nombreux acteurs. Parmi eux, Uber est déterminé à prendre de court ses concurrents en créant un réseau de navettes volantes 100% électriques. Présent à VivaTech, le responsable d'Uber Elevate, Eric Allison, a détaillé les contours du projet à RTL Futur. Les futurs "Uber Air" devront être capables de décoller et atterrir à la verticale depuis des plateformes situées au cœur des villes. 

>
Des navettes volantes à la demande, le projet d'Uber pour conquérir les airs Crédit Image : Embraer/Cover Images/SIPA | Crédit Média : RTLnet | Date :

Ils viendront en complément du service de VTC et coûteront le même prix qu'un Uber Berline avant de devenir plus accessible par la suite. Les pilotes seront formés par Uber avant de laisser place à des technologies autonomes lorsque la réglementation le permettra. Le marché sera d'abord lancé à Dallas et Los Angeles où l'entreprise espère effectuer ses premiers vols commerciaux en 2023.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Viva Technology Transports
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793559555
VIDÉOS - La mobilité du futur s'affiche à VivaTech
VIDÉOS - La mobilité du futur s'affiche à VivaTech
Autonomes, électriques, flottants ou volants, les véhicules de demain promettent d'alléger le trafic routier et de réduire la pollution dans les centres urbains.
http://www.rtl.fr/actu/futur/videos-le-futur-de-la-mobilite-s-affiche-a-vivatech-7793559555
2018-05-30 06:50:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/92WpEROUQpdNfzEDXDZXlQ/330v220-2/online/image/2018/0529/7793576680_airbus-a-presente-la-derniere-version-de-son-taxi-volant-modulaire-pop-up.jpg