3 min de lecture Connecté

Les frères Winklevoss : de la trahison de Zuckerberg au succès du bitcoin

Les deux frères ont fait fortune grâce à une monnaie virtuelle après avoir accusé Mark Zuckerberg, le fondateur et patron de Facebook, de les avoir trahis.

Amandine Begot La Revue de Presse La rédaction de RTL
>
Télécharger Les frères Winklevoss : de la trahison de Zuckerberg au succès du Bitcoin Crédit Image : Craig Barritt / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP | Crédit Média : Amandine Begot | Durée : | Date : La page de l'émission
Amandine Begot
Amandine Begot

C'est une revanche incroyable. Celle des frères Winklevoss. Leur nom ne vous dit peut-être rien, vous avez en revanche sans doute déjà entendu parler d'eux. Les frères Winklevoss ce sont ces jumeaux qui ont accusé Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, de leur avoir volé l'idée du siècle.

Tous les trois étaient en cours ensemble à la prestigieuse université d'Harvard et ils ont imaginé le géant qu'est devenu aujourd'hui Facebook Sauf que Zuckerberg a fondé l'entreprise sans eux. La trahison a été racontée dans le film The Social Network, de David Fincher sorti en 2010.

Deux ans plus tard, les jumeaux vont prendre leur revanche. C'est ce qu'on découvre dans Les Échos week-end. Ils sont alors en vacances à Ibiza, sirotent un cocktail dans une soirée branchée sur la plage, quand un inconnu vient les voir. Il leur propose d'investir dans les cryptomonnaies, ces monnaies virtuelles comme le bitcoin.

À lire aussi
L'iPhone SE intègre les fonctions de l'iPhone 6s dans un appareil au format de l'iPhone 5 Connecté
Apple pourrait dévoiler de nouveaux iPhone avant septembre

De retour à New York, les deux frères, Tyler et Cameron, deux colosses d'1m95, finalistes à l’épreuve d'aviron aux JO de Pékin, décident de se lancer. Et pas qu'un peu puisqu'ils achètent pour plus de 11 millions de dollars de bitcoins, soir 1% de la cryptommonaie en circulation. "Pari fou", dit un spécialiste. Investir autant d'argent, c'était phénoménal, d'autant qu'à l'époque le bitcoin, qui ne vaut qu'une dizaine de dollars, fait l'objet d'une réputation sulfureuse.

Qu'importe, ils y vont. La première plateforme dans laquelle ils investissent fait faillite. Qu'importe ils fondent la leur et cette fois, c'est la bonne. En 6 ans, le cours du bitcoin a été multiplié par près de 700 pour atteindre 7.000 dollars. "Il vaudra un jour 40 fois sa valeur actuelle prédit" Cameron, l'un des deux frères. Sur la même période, l'indice Dow Jones a "seulement" doublé.

Les Français en désamour avec Facebook

Une sacrée revanche alors que celui qu'ils accusent de trahison, Mark Zuckerberg, vit de bien mauvais jours. "Alerte sur les réseaux sociaux" titre le Parisien Magazine. Après le scandale Facebook , un Français sur quatre envisage en effet de supprimer son compte. C'est le résultat d'un sondage Ifop que publie le journal. Deux tiers des Français disent par ailleurs ne pas faire confiance à Facebook.

Mais le réseau de Mark Zuckerberg n'est pas le seul concerné puisque 74% des sondés expliquent ne pas avoir confiance en Snapchat et Twitter, et 72% en Instagram. Facebook reste toutefois, de loin, le réseau social le plus utilisé par les Français : 63% d'entre eux possèdent un compte contre seulement 22% pour Twitter, 21% pour Instagram et 18% pour Snapchat.

Macron le "maître d'école"

Les réseaux sociaux ont très largement commenté l'intervention télévisée d'Emmanuel macron hier. C'est le cas de la plupart des quotidiens. D'un côté ceux qui insistent sur la séance d'explication : "Macron en maître d'école", titre ainsi Sud-Ouest. "Devoirs et leçons du président Macron", ça c'est la une de Midi-Libre.

Il y a aussi ceux qui relèvent la détermination : "Décidé à aller jusqu'au bout", titre ainsi le Télégramme, quand Libération a vu un "Macron droit dans ses bottes". Pour le quotidien, toujours la même chanson, c'est "un président qui fait non, non, non", comme la poupée de Polnareff.

Un mug vole la vedette à Macron

L'Est Républicain lui s’intéresse à ce mug qui a volé la vedette au président. Un mug made in Besançon explique le journal. La tasse était posée, sur le bureau de la maîtresse, en arrière plan, derrière le président. On pouvait  y lire "Ma maîtresse, c'est la plus géniale, du monde entier et encore plus de la galaxie".

Le clin d’œil a beaucoup fait réagir les internautes, qui s'en sont amusés. "Même si je n'avais pas été devant ma télé, explique sa créatrice, j'aurais su rapidement que le mug était sur TF1. J'ai reçu 450 messages en quelques heures", explique Sandrine Laprade.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Monnaie virtuelle Fil Futur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792999683
Les frères Winklevoss : de la trahison de Zuckerberg au succès du bitcoin
Les frères Winklevoss : de la trahison de Zuckerberg au succès du bitcoin
Les deux frères ont fait fortune grâce à une monnaie virtuelle après avoir accusé Mark Zuckerberg, le fondateur et patron de Facebook, de les avoir trahis.
http://www.rtl.fr/actu/futur/les-freres-winklevoss-de-la-trahison-de-zuckerberg-au-succes-du-bitcoin-7792999683
2018-04-13 12:26:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/vCLaW8Rud07uNmBUFJc23Q/330v220-2/online/image/2018/0413/7793001674_les-freres-winklevoss.jpg