2 min de lecture Connecté

Le directeur marketing de Uber France débauché par SeaBubble

INFO RTL - Des voitures volantes au-dessus des fleuves de nos villes : une démonstration de la SeaBubble aura lieu en juin sur la Seine à Paris. Les derniers tests sont en cours.

Rémi Sulmont RTL vous en parle déjà Rémi Sulmont
>
Le directeur marketing de Uber France débauché par SeaBubble Crédit Image : Sea Bubbles | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Rémi Sulmont
Rémi Sulmont et Loïc Farge

Et si demain on volait au-dessus de l’eau pour éviter les embouteillages ? C'est le projet fou du navigateur Alain Thébault qui a inventé la SeaBubble. Les essais ont lieu actuellement en France, en mer mais dans un lieu tenu secret. Personne n’a encore vu ces véhicules. Si vous avez aperçus des dessins de ces grosses libellules il y a quelques mois, elles ont complètement changé. Cela ressemblait à des petites voitures de villes, rondes, sur échasses.

Désormais - RTL a pu voir pour vous le nouveau design qui ne sera dévoilé qu'en juin -, on est plus proche d’une voiture Tesla. C'est plus effilé, avec toujours des ailes immergées sous la voiture pour pouvoir glisser au-dessus de l’eau. Zéro bruit, zéro pollution, quatre places, une tonne, et ça vole ! Les essais sont concluants, nous annonce Alain Thébault.

Vitesse max : 30 kilomètres/heure

"Cela marche parfaitement, comme on l'avait imaginé. Les deux petits moteurs électriques avec des hélices propulsent avec des bulles, donc sans bruit. Les ailes, qui sont sous la Bubble, le soulèvent. Celui-ci décolle à la vitesse prévue, à environ 7 nœuds (15 kilomètres/heure). La vitesse maximum est de 30 kilomètres/heure", décrit-il.

À lire aussi
Le logo de la Société Générale (illustration) Connecté
La Société Générale mise sur le selfie pour ouvrir un compte bancaire

"Quand vous passez dans le sillage d'un gros bateau, vous avez zéro turbulence, vous n'êtes absolument pas bousculé dans la bulle", explique le navigateur, qui tenait à rassurer les passagers. "On vole de manière très feutrée et très stable", ajoute-t-il. Les tests ont montré que la SeaBubble ne bougerait pas quand une péniche passera à proximité.

Un des quatre GAFA pourrait passer une commande de 800 unités en avril

Rémi Sulmont
Partager la citation

On verra les premières SeaBubbles sur la Seine le 15 juin. Va-t-on en rester au prototype ou y a-t-il déjà des commandes ? Pour l’instant, il n’y pas eu de signature. Mais un des quatre GAFA (Google, Apple, Facebook ou Amazon) pourrait passer une commande de 800 unités au mois d'avril, prévoit Alain Thébault, qui se dit dépassé par l’engouement de ses SeaBubbles mais qui aime aller vite.

Il a navigué pendant vingt ans avec Éric Tabarly. En 2009, il a battu le record de vitesse sur l'Hydroptère, un voilier volant qu'il a inventé. Depuis un an qu’il a dévoilé le projet SeaBubble, plusieurs grandes villes l’ont contacté : Bordeaux, Lyon, mais aussi Genève, Londres, Moscou et San Francisco. Après Paris, on devrait voir des SeaBubbles sur la Tamise notamment.

Alain Thébault a recruté seize personnes. Il vient de débaucher (c'est une information RTL) le directeur marketing de Uber France, Mathieu Faure. Car l’objectif, c'est que ces bulles fonctionnent avec une application type Uber.

Transport en commun du futur ?

L'idée c'est que ça devienne un transport en commun. Alain Thébault part d’un constat simple : il y a, au cœur de nos grandes villes congestionnés par la circulation, des infrastructures qui existent déjà, qui ne coûtent rien : les cours d’eau, quasiment pas utilisés. Les quais sont encombrés et il n'y a rien sur l’eau. Le futur passe par l’investissement de ces plans d'eau, dit-il. Il a prévu, avec ces bulles, des docks avec des pontons qui serviront à recharger les batteries des voitures ou bateaux volants.

Ces docks utiliseraient eux-mêmes l’énergie du courant des fleuves grâce à des turbines dessous. Alain Thébault est convaincu d’être en train de dessiner notre futur. Il travaille au rachat d’une usine de bateaux pour produire ses SeaBubbles.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté High-tech Transports
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787440467
Le directeur marketing de Uber France débauché par SeaBubble
Le directeur marketing de Uber France débauché par SeaBubble
INFO RTL - Des voitures volantes au-dessus des fleuves de nos villes : une démonstration de la SeaBubble aura lieu en juin sur la Seine à Paris. Les derniers tests sont en cours.
http://www.rtl.fr/actu/futur/le-directeur-marketing-de-uber-france-debauche-par-seabubble-7787440467
2017-02-27 10:34:00
http://media.rtl.fr/cache/ANijk0ns_mFYiKEda-IIbQ/330v220-2/online/image/2017/0227/7787441209_les-sea-bubbles-vont-bientot-fendre-paris-via-la-seine.jpg