3 min de lecture Perché

L'homme doit-il fusionner avec la machine pour survivre ?

Pour le fondateur de Tesla et SpaceX, Elon Musk, le salut de l'humanité passe par l'union de l'intelligence biologique et de l'intelligence numérique.

Arnold Schwarzenegger présentant "Terminator Genisys" à Séoul en juillet 2015
Arnold Schwarzenegger présentant "Terminator Genisys" à Séoul en juillet 2015 Crédit : AFP
BenjaminHuepro
Benjamin Hue
Journaliste RTL

D'une certaine façon, Elon Musk et Benoît Hamon embrassent le même combat. Interrogé lors du Wolrd Government Summit 2017 de Dubaï sur l'impact de l'automatisation du travail sur l'emploi, le fondateur et PDG de Tesla et SpaceX a estimé qu'"il y aura de moins en moins de tâches qu'un robot ne pourra pas faire mieux qu'un homme", rapporte le site américain Fast Compagny. Selon l'entrepreneur milliardaire, l'avènement de l'intelligence artificielle risque de reléguer l'être humain à des tâches subalternes dans de nombreuses activités. La principale étude sur le sujet, publiée en 2013 par deux économistes de l'université d'Oxford, prévoit la disparition de la moitié des emplois aux États-Unis. Un rapport récent table sur la suppression de 10% des emplois en France.

Face à cette menace, le candidat du Parti socialiste à la présidentielle en France, Benoît Hamon, a défendu durant la primaire de la gauche la mise en place d'un revenu universel d'existence, pour permettre aux citoyens d'affronter le chômage généré par la montée en puissance des robots et les préparer à l'avènement d'une société post-travail. À Dubaï, Elon Musk a réaffirmé son intérêt pour le revenu de base, jugeant le dispositif "nécessaire". "Je pense que cela arrivera probablement", a-t-il affirmé. "La production de biens et de services sera très élevée. L'automatisation générera l'abondance. Presque tous les produits seront abordables. Nous allons finir par faire un revenu de base, ce sera nécessaire".

À lire aussi
Des astronautes testent un hand spinner dans l'espace Perché
VIDÉO - Des astronautes jouent avec un hand spinner dans l'espace

"Nous sommes déjà des cyborgs"

D'après l'entrepreneur d'origine sud-africaine, le défi le plus dur sera alors de "savoir comment les gens vont donner un sens à leur vie". "Beaucoup de personnes se réalisent à travers leur emploi. Si vous n'avez plus de travail, quel sens donnez-vous à votre existence ?", s'est-il interrogé. Elon Musk a son idée sur la question : le cerveau humain va devoir évoluer pour ne pas être dépassé. Il faudrait réussir à réunir l'intelligence biologique humaine et l'intelligence numérique des robots pour qu'il puisse dialoguer directement avec les machines. En clair, connecter l'homme et l'intelligence artificielle via une interface neuronale. Faire de l'homme un cyborg pour accroître sa puissance de calcul.

L'interface neuronale est la dernière révolution du milliardaire. Il en a évoqué l'idée pour la première fois lors d'une conférence organisée par le site Recode mi-2016. "Nous sommes déjà des cyborgs", affirmait-il alors. "Nous avons une version partiale ou numérique de nous-mêmes dans nos mails, nos réseaux sociaux et les autres activités que l'on fait. Et nous avons des super-pouvoirs avec nos ordinateurs, nos smartphones et leurs applications". 

>
We are already cyborgs | Elon Musk | Code Conference 2016

Elon Musk déplorait cependant un obstacle majeur, la puissance de calcul des interfaces homme-machine. Si les machines peuvent communiquer entre elles à une vitesse de mille milliards de bits par seconde, l'homme est limité à 10 bits par seconde, qu'il utilise un clavier, un écran ou une souris. "Nous sommes limités par notre système d'entrée-sortie (...) Fusionner efficacement d'une manière symbiotique avec l'intelligence artificielle nous permettra de dépasser ces limites, en utilisant une sorte d'interface directe, un lacet neuronal", estime l'entrepreneur visionnaire.

Les progrès de l'implantation neuronale

Le principe du cordon neuronal remonte aux années 1970. En 1978, le docteur William Dobelle a mis au point un implant neuronal relié à une caméra montée sur des lunettes pour permettre à des aveugles de retrouver en partie la vue, rappelle le site de L'Obs. les implants cérébraux ont fait de grands progrès dans le domaine de la santé, permettant à des rats paralysés de marcher à nouveau ou à une personne tétraplégique de contrôler un bras robotisé. Les contours du projet d'Elon Musk sont encore flous. Mais il avait déjà émis l'idée par le passé d'un réseau de fils de quelques millimètres à injecter dans le cerveau. 

Elon Musk considère l'intelligence artificielle comme une menace pour l'humanité. Il a lancé l'an dernier l'Open AI, une organisation non lucrative qui rassemble des dizaines de start-up pour faire émerger une intelligence artificielle responsable et sécurisée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Perché Elon Musk Intelligence
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787244903
L'homme doit-il fusionner avec la machine pour survivre ?
L'homme doit-il fusionner avec la machine pour survivre ?
Pour le fondateur de Tesla et SpaceX, Elon Musk, le salut de l'humanité passe par l'union de l'intelligence biologique et de l'intelligence numérique.
http://www.rtl.fr/actu/futur/l-homme-doit-il-fusionner-avec-la-machine-pour-survivre-7787244903
2017-02-15 07:30:00
http://media.rtl.fr/cache/0hxm5wprEsniKg2HVT_-DQ/330v220-2/online/image/2017/0214/7787252377_arnold-schwarzenegger-presentant-terminator-genisys-a-seoul-en-juillet-2015.jpg