2 min de lecture Connecté

Facebook se risque à un Messenger Kids pour les enfants

La réseau social lance une version de Messenger pour les enfants aux États-Unis. Facebook assure que cette version doit permettre de mieux les protéger.

Facebook lance une version de Messenger dédiée aux enfants
Facebook lance une version de Messenger dédiée aux enfants Crédit : Facebook
BenjaminHuepro
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Le roi des réseaux sociaux a trouvé un nouveau moyen d'élargir son audience deux fois milliardaire. Facebook a annoncé lundi 4 décembre le lancement aux États-Unis d'une version dédiée aux enfants de sa messagerie instantanée Messenger. Intitulé Messenger Kids, le service vise à attirer dans l'univers de Facebook les moins de 13 ans, qui n'ont pas encore de compte personnels sur le réseau social et sont plus enclins à utiliser d'autres messageries comme Snapchat.

Mark Zuckerberg donne des gages aux parents. Facebook assure que Messenger Kids est entièrement sous leur contrôle. Une fois l'application téléchargée, les parents créent un compte Messenger Kids pour leur enfant via leur propre compte Facebook. Ce sont eux qui valident la liste des contacts. Cette variante est aussi dénuée de publicité et d'achats intégrés. "Nous voulons être sûrs que les usages de la technologie par nos enfants sont positifs, sûrs, et adaptés à leur âge", affirme Facebook, précisant que l'application respecte la réglementation en vigueur sur la protection des enfants aux États-Unis.

Messenger Kids se veut donc une application de discussion permettant aux enfants de contacter leur famille et leurs amis par chat vidéo ou messages. Des gifs "appropriés et spécialement sélectionnés" sont aussi proposés. Le service n'est disponible que sur iOS pour l'instant et devrait ensuite être proposé dans les magasins en ligne d'Amazon et Google. 

À lire aussi
Lulu le robot-mannequin Connecté
Lulu, le robot-mannequin qui confectionne nos vêtements

Le malheureux précédent YouTube Kids

Au-delà des intentions du géant américain de recruter de nouveaux utilisateurs avant l'adolescence afin de ne pas les voir se détourner vers d'autres écosystèmes, l'annonce interroge sur les risques de débordements relatifs à toute plateforme sociale sur Internet, comme les publicités déguisées ou le harcèlement en ligne. 

Facebook promet aux parents une maîtrise totale du service. Une annonce qui rappelle les premiers pas de YouTube Kids. Le service était censé être sécurisé et programmé pour ne laisser filtrer aucun contenu susceptible de heurter les plus jeunes. Pourtant, des vidéos violentes, des publicités à caractère sexuel et des commentaires douteux voire carrément pédophiles ont englué récemment le service de Google dans la polémique et poussé de nombreux annonceurs à lui tourner le dos.

"Sur d'autres applications, les enfants peuvent contacter n'importe qui et être contactés par n'importe qui. Avec Messenger Kids, tous les contacts doivent être approuvés par les parents, ce qui réduit la possibilité d'entrer en contact avec un individu malveillant", se défend David Marcus, responsable de Messenger. Les associations de protection des droits des enfants seront assurément sur le qui-vive.

Les produits high-tech pour enfants inquiètent de plus en plus

À l'approche des fêtes de fin d'année, les autorités et les associations sont aux aguets sur ce sujet. Début octobre, le fabricant de jouets Mattel a renoncé à commercialiser une enceinte connectée pour enfants à la suite d'une fronde d'associations et de parlementaires américains. 

Mi-octobre, un groupe d'associations américaines avaient pointé du doigt les montres connectées pour enfants, affirmant qu'elles pouvaient rendre ces derniers vulnérables à des pirates informatiques ou des criminels. 

Leur commercialisation a été suspendue en Allemagne, où la poupée connectée Cayla a connu le même sort. Les autorités ont estimé qu'elle pouvait être utilisée à des fins malveillantes pour espionner les enfants et leur environnement. Lundi, la Cnil s'est jointe au mouvement en mettant en demeure le fabricant de la poupée de se conformer à la loi française.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Facebook Réseaux sociaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791261075
Facebook se risque à un Messenger Kids pour les enfants
Facebook se risque à un Messenger Kids pour les enfants
La réseau social lance une version de Messenger pour les enfants aux États-Unis. Facebook assure que cette version doit permettre de mieux les protéger.
http://www.rtl.fr/actu/futur/facebook-se-risque-a-un-messenger-kids-pour-les-enfants-7791261075
2017-12-04 19:33:22
http://media.rtl.fr/cache/7WKb16i4uLf-P6PP-jNCxg/330v220-2/online/image/2017/1204/7791261438_facebook-lance-une-version-de-messenger-dediee-aux-enfants.JPG