François Fillon refuse la vice-présidence de l'UMP proposée par Jean-François Copé

C'est une information RTL que Jérôme Chapuis vous donnait dès 11 heures. Au lendemain de sa défaite face à Jean-François Copé pour la tête de l'UMP, François Fillon a refusé le poste de vice-président que lui proposait le maire de Meaux. Un proposition jugée "grotesque" par Eric Ciotti, qui fut son directeur de campagne pendant la bataille. Selon ses proches, l'ancien Premier ministre "ne décrochera pas" de la vie politique après son échec.

François Fillon "ne décrochera pas" de la vie politique après son échec dans la bataille à la présidence de l'UMP, ont déclaré mardi plusieurs de ses proches
Crédit : AFP / Gérard Julien
François Fillon "ne décrochera pas" de la vie politique après son échec dans la bataille à la présidence de l'UMP, ont déclaré mardi plusieurs de ses proches
>
A l'UMP, la réconciliation devra attendre entre Jean-François Copé et François Fillon Crédit Média : Jérôme Chapuis

"Grotesque"

Jean-François Copé, vainqueur par 98 voix de la compétition à l'UMP, s'est attelé dès mardi au rassemblement d'un parti fragilisé par une lutte fratricide à quatre ans de la présidentielle, tandis que François Fillon laissait planer le doute sur ses intentions. Il avait invité l'ancien Premier ministre à le "rejoindre" au terme de 24 heures de contestation et de confusion qui ont mis à mal la famille gaulliste.

"Le président a la possibilité de créer d'autres postes au sein de l'état-major et je sais que c'est la volonté de Jean-François Copé de tendre la main à l'équipe de François Fillon, à François Fillon lui-même", a déclaré l'ancien ministre Luc Chatel sur LCI. L'entourage du vainqueur a ensuite confirmé qu'un poste de vice-président avait été proposé à François Fillon.

"Fracture"

Sur RTL, le député-maire de Meaux a expliqué que son élection était "un point de départ". "C'est maintenant qu'on reconstruit. L'heure est à tourner la page, le temps électoral est terminé", a-t-il expliqué, réfutant tout "risque de scission". "J'ai reçu de très nombreux messages de députés, de sénateurs, de cadres qui ne m'avaient pas soutenu" et "qui m'ont dit : on travaille ensemble", a-t-il assuré.

Accusant son rival de fraudes, François Fillon a finalement pris acte d'un résultat des plus décevants pour lui, tout en laissant planer une menace quant à ses intentions. Déplorant "les méthodes déployées" par ses adversaires durant la campagne, il a pointé l'existence à l'UMP "d'une fracture manifeste, à la fois politique et morale".

Dans une brève déclaration sibylline sur ses intentions futures, François Fillon a affirmé lundi soir qu'il ferait connaître "dans les jours qui viennent" la forme de son engagement politique pour l'avenir.

(Avec dépêches)
L'UMP divisée : les soutiens du gagnant et du perdant

par La rédaction de RTLJournalistes RTL
Suivez La rédaction de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7754892435
François Fillon refuse la vice-présidence de l'UMP proposée par Jean-François Copé
François Fillon refuse la vice-présidence de l'UMP proposée par Jean-François Copé
C'est une information RTL que Jérôme Chapuis vous donnait dès 11 heures. Au lendemain de sa défaite face à Jean-François Copé pour la tête de l'UMP, François Fillon a refusé le poste de vice-président que lui proposait le maire de Meaux. Un proposition jugée "grotesque" par Eric Ciotti, qui fut son directeur de campagne pendant la bataille. Selon ses proches, l'ancien Premier ministre "ne décrochera pas" de la vie politique après son échec.
http://www.rtl.fr/actu/francois-fillon-refuse-la-vice-presidence-de-l-ump-proposee-par-jean-francois-cope-7754892435
2012-11-20 11:09:00
http://media.rtl.fr/cache/2PD7aYY6NdepKqpWjj0bmw/330v220-2/online/image/2012/1120/7754892867_francois-fillon-ne-decrochera-pas-de-la-vie-politique-apres-son-echec-dans-la-bataille-a-la-presidence-de-l-ump-ont-declare-mardi-plusieurs-de-ses-proches.jpg