EN IMAGES - Pas d'arrêté préfectoral pour les bus scolaires en Moselle : les étudiants insultent le préfet sur Twitter

C'est ce qu'on appelle un "Tweet Clash". Depuis le 15 janvier et l'annonce d'une vigilance orange à la neige et au verglas sur tout l'est de la France, le préfet de Moselle - ou du moins le community manager chargé du compte Twitter officiel @PrefetMoselle - a eu le droit à des "tweets" particulièrement fleuris de la part de collégiens et d'étudiants. En cause : pas d'arrêté préfectoral interdisant la circulation des transports scolaires. En bref, il fallait aller à l'école...

"Arrêté préfectoral !"
"Fils de lâche"... C'est ce genre de message très limite qu'a reçu le compte officiel Twitter @PrefetMoselle, mardi matin. La cause : la circulation quasi normale des transports scolaires dans le département. 

Durant toute l'alerte orange à la neige et au verglas, ce compte a livré en direct les conditions de circulation sur les routes. Rapidement, une question est revenue : "Y aura-t-il des transports scolaires ?" Réponse en direct : "Oui"... Une préoccupation qui s'est avérée bien plus terre à terre : est-ce qu'il faut vraiment aller en cours aujourd'hui ? 

Ainsi, rapidement, devant l'absence d'arrêté préfectoral  nos Twittos improvisés en Bison Futé se sont directement pris au préfet. Comme le prouvent ces copies d'écrans...

Ainsi au début, c'est plutôt tranquille : 
TWITTER

Twitter

Mais très vite, ça dérape...

Twitter

Twitter

Nouveau dérapage

Ce "clash" entre le community manager de la Préfecture de Moselle et ces étudiants est un nouveau "dérapage" pour le réseau social en 125 signes. Ainsi, récemment les hashtags #SiMonFilsEstGay et  hashtag #unbonjuif  ont figurés parmi les plus utilisés récemment, dans les tendances les plus populaires répertoriées sur le réseau social. 
   
La situation avait été jugée "préoccupante" par certains députés. Des plaintes avaient déjà été déposées pour ces deux mots clés. 

Vous aimerez aussi
Commentaires Avec Bell & Ross

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous