1 min de lecture François Hollande

Depardieu en Belgique : Hollande veut harmoniser les politiques fiscales en Europe

L'exil fiscal de Gérard Depardieu n'en finit de plus faire réagir au sein de la classe politique française. François Hollande a en effet annoncé vendredi que la France entendait revoir les conventions fiscales avec les Etats membres de l'Union européenne, dont la Belgique. Le but : éviter l'exil des Français vers des cieux plus cléments.

François Hollande, président de la République
François Hollande, président de la République Crédit : AFP / Kenzo Tribouillard
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

"Chacun doit avoir un comportement éthique"

Interrogé sur le sujet par la presse à l'issue du sommet européen à Bruxelles, le président François Hollande a commencé par remettre en cause le comportement de l'acteur. "Chacun doit avoir un comportement éthique, quel que soit le métier qu'il exerce", a-t-il estimé.
  
Mais le président de la République veut également s'attaquer aux raisons qui rendent possibles ces comportements. Il a estimé qu'il n'y avait "pas d'autre moyen de faire" que de "revoir les conventions fiscales" avec les pays qui offrent une fiscalité avantageuse. La France serait ainsi, selon lui, "obligée de renégocier la convention fiscale avec la Belgique pour traiter le cas de ceux qui se sont installés dans quelque village belge". "Nous harmonisons nos politiques budgétaires, nous devons harmoniser nos politiques fiscales", a-t-il insisté.

Fustigeant les "dumpings fiscaux" pratiqués par certains pays européens à l'égard d'entreprises ou de particuliers, il a prévenu qu'il n'était "pas favorable à des procédures d'amnistie" fiscale.
 
Plus mesuré que le Premier ministre

"Qu'ils se méfient, c'est une mairie socialiste", a également ironisé François Hollande, dans une allusion au village de Néchin où Gérard Depardieu a acquis une propriété, comme avant lui d'autres riches Français.
 
Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault avait déjà qualifié mercredi le départ de Gérard Depardieu pour la Belgique "d'assez minable". Le village de Néchin, distant de seulement un kilomètre de la frontière française et de la ville de Roubaix (Nord), compte 27% de résidents français, souvent très aisés, dont des membres de la famille Mulliez qui contrôle le groupe de distribution Auchan. 

La Belgique offre des conditions particulièrement avantageuse pour les grosses fortunes françaises : il n'y a pas d'impôt sur la fortune, ni de taxation des plus-values et les droits de succession sont plus avantageux qu'en France.

Lire la suite
François Hollande Gérard Depardieu Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7755849098
Depardieu en Belgique : Hollande veut harmoniser les politiques fiscales en Europe
Depardieu en Belgique : Hollande veut harmoniser les politiques fiscales en Europe
L'exil fiscal de Gérard Depardieu n'en finit de plus faire réagir au sein de la classe politique française. François Hollande a en effet annoncé vendredi que la France entendait revoir les conventions fiscales avec les Etats membres de l'Union européenne, dont la Belgique. Le but : éviter l'exil des Français vers des cieux plus cléments.
http://www.rtl.fr/actu/depardieu-en-belgique-hollande-veut-harmoniser-les-politiques-fiscales-en-europe-7755849098
2012-12-14 13:54:00
http://media.rtl.fr/cache/baLMHQZ-tbieQUKSh3H9mQ/330v220-2/online/image/2012/1214/7755849127_le-chef-de-l-etat-a-annonce-que-des-negociations-pour-la-revision-de-la-convention-fiscale-franco-suisse-allaient-etre-menees.jpg