1 min de lecture Auto

Véhicules anciens interdits à Paris : les Franciliens rejettent systématiquement les mesures

À deux jours des mesures de restrictions dans la capitale, "40 Millions d'automobilistes" publie les résultats du Grand Référendum pour la mobilité en Île-de-France, lancé en mars dernier.

Christophe Bourroux Auto-Radio Christophe Bourroux
>
Télécharger Véhicules anciens interdits à Paris : les Franciliens rejettent systématiquement les mesures Crédit Image : AFP / Archives, Kenzo Tribouillard | Crédit Média : Christophe Bourroux | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Bourroux
Christophe Bourroux et Loïc Farge

Paris impose à son tour des restrictions aux véhicules polluants. L'objectif est de sortir progressivement de la circulation les véhicules les plus anciens et donc les plus polluants. Le constat est désormais connu : avec une densité urbaine sans équivalent en Europe, Paris connaît une pollution chronique au dioxyde d’azote et aux particules fines, dont les effets néfastes sur la santé sont désormais avérés. L'association 40 Millions d'automobilistes publie les résultats du Grand Référendum pour la mobilité en Île-de-France, lancé le 14 mars dernier sur son site Internet.

L'étude invitait tous les résidents franciliens à répondre à vingt questions portant sur les principaux enjeux de mobilité dans la capitale : abaissement de la limitation de vitesse sur le boulevard périphérique, généralisation des 30 km/h dans Paris intra-muros, fermeture des voies sur berges aux véhicules motorisés, restrictions de circulation diverses, stationnement, circulation alternée...

Les usagers font des propositions

Les mesures d’ores et déjà mises en place par Anne Hidalgo sont systématiquement rejetées par les Franciliens ayant répondu à l’enquête : ils sont 76% à demander le retour de la limitation à 80 km/h sur le boulevard périphérique parce qu’ils estiment que la réduction de la vitesse n’a eu "aucun effet sur la circulation" ou a "augmenté les embouteillages". Ils s’opposent à 70% aux interdictions de circulation dont les véhicules antérieurs à 1997 feront l’objet à partir du 1er juillet. Les projets développés par la Mairie ne recueillent pas non plus l’assentiment des usagers :  74% des usagers sont défavorables à la piétonisation des voies sur berges de la rive droite.

À lire aussi
Une voiture de police américaine (illustration). auto
Une voiture de police autonome pour traquer les chauffards

Les Franciliens proposent des solutions : 83% des usagers se sont prononcés en faveur de la création de parkings-relais gratuits aux portes de Paris, dans le but de désengorger le trafic dans la capitale, et 73% des Franciliens seraient favorables à la mise en place d’une aide financière pour installer un système de dépollution sur les anciens véhicules diesel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Auto Sécurité routière Transports
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783894043
Véhicules anciens interdits à Paris : les Franciliens rejettent systématiquement les mesures
Véhicules anciens interdits à Paris : les Franciliens rejettent systématiquement les mesures
À deux jours des mesures de restrictions dans la capitale, "40 Millions d'automobilistes" publie les résultats du Grand Référendum pour la mobilité en Île-de-France, lancé en mars dernier.
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/vehicules-anciens-interdits-a-paris-les-franciliens-rejettent-systematiquement-les-mesures-7783894043
2016-06-29 07:00:00
http://media.rtl.fr/cache/y8i6nDZbAj8r8i1UkG664w/330v220-2/online/image/2015/1201/7780696663_des-voitures-sur-le-peripherique.jpg