2 min de lecture Primaire PS

Tanguy Pastureau : Valls-Hamon, le clash des beaux gosses

REPLAY - Jamais un scrutin à gauche n'a autant ressemblé à une élection de Mister Camping. Manuel Valls et Benoit Hamon sont jeunes, désirables, zen pour l'un, sanguin pour l'autre. On les aurait en poster dans la chambre qu'on ne dormirait pas dans le couloir. Les 30 milliards de votants attendus en salivent déjà.

Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau
>
Tanguy Pastureau : Valls-Hamon, le clash des beaux gosses Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau Journaliste RTL

Demain, dimanche 29 janvier, de Manuel Valls et Benoit Hamon, il ne restera qu’un. C’est comme une partie de bowling sauf qu’on n’est pas obligé d’enfiler des chaussures qui puent, on les dégomme un par un : Juppé est à la retraite, Montebourg aussi, il ne comprend pas pourquoi les gens n’arrivent pas à l’aimer autant qu’il s’aime lui, Poisson bouffe des bâtons de colin, parce qu’il n’y a plus que sur les boites du Captain Igloo qu’il peut lire son nom, et Bennahmias fait les croisières Costa en tant que sosie de Bourvil, avec Sarkozy qui fait de Funès.
 
Valls et Hamon, c’est le combat des beaux gosses, ils sont bien peignés, bien rasés, s’ils mettent leur photo sur adopteunmec.com, dans la minute 300 femmes de gauche, les dernières, les prennent pour les caser à côté de Jean-Luc, leur chat, appelé ainsi parce qu’il ressemble à Mélenchon.
 
Demain, après le vote à la primaire pour lequel vont se déplacer 500.000 personnes, 27 millions de gens selon le PS, parce que le scrutin est bidon, à côté les élections au Burundi c’est la démocratie en action, ils arriveraient à faire élire un mec de 50 ans prénommé Roger au concours de Miss Ardèche, et bien on saura qui est le gagnant.
 
D’un côté, on a Hamon, le breton à voix de crooner de pizzeria, un vrai type de gauche, qui prône le revenu universel, chacun aurait un fixe sans en foutre une rame, un peu comme le coach minceur de Vanessa Paradis. De l’autre, on a Valls, qui tente de faire oublier qu’il vient de gouverner, quand on lui parle de Hollande, il répond "C’est beau mais plat, et le gouda, quel délice". Ce sont deux caractères opposés, Hamon est calme, zen, quand il s’exprime on a l’impression qu’il pose sa voix sur une pub pour les week-ends détente Center Parcs, Valls est sur la brèche, dès qu’on le critique, il a les veines du cou qui se gonflent, c’est le seul à avoir une érection au-dessus du col.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire PS Manuel Valls Humour
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786966619
Tanguy Pastureau : Valls-Hamon, le clash des beaux gosses
Tanguy Pastureau : Valls-Hamon, le clash des beaux gosses
REPLAY - Jamais un scrutin à gauche n'a autant ressemblé à une élection de Mister Camping. Manuel Valls et Benoit Hamon sont jeunes, désirables, zen pour l'un, sanguin pour l'autre. On les aurait en poster dans la chambre qu'on ne dormirait pas dans le couloir. Les 30 milliards de votants attendus en salivent déjà.
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/tanguy-pastureau-valls-hamon-le-clash-des-beaux-gosses-7786966619
2017-01-28 12:36:24
http://media.rtl.fr/cache/pYv3UTjC-YuxS_N-XhX9Bw/330v220-2/online/image/2014/0808/7773642313_tanguy-pastureau.jpg