2 min de lecture Humour

Tanguy Pastureau : "Emmanuel, Marine, et les autres, et nous"

Front Républicain contre Front national, cette élection présidentielle n'est qu'une vaste histoire de fronts. Si la plupart des politiques ont de suite appelé à voter pour Emmanuel Macron, d'autres l'ont fait, laissant leurs électeurs hésitants et un peu paumés.

Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau
>
Tanguy Pastureau : "Emmanuel, Marine, et les autres, et nous" Crédit Image : RTL | Crédit Média : Tanguy Pastureau | Date :
La page de l'émission
Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau et La rédaction numérique de RTL

Cette semaine, tout le monde ou presque a pris parti pour l’un des deux candidats. Dès dimanche 20h01, c’était plié, Baroin, Raffarin, Estrosi, appelaient à voter Macron. Hamon aussi, a envoyé des SMS à l’ensemble de ses électeurs pour les convaincre, une douzaine de textos quand même.

C’est le fameux Front Républicain, qui consiste à faire élire n’importe qui plutôt que Le Pen. Si Cheminade avait été au second tour, 80% des politiques se mettaient derrière lui, et le type installait les services de l’État dans la station spatiale internationale en disant à Thomas Pesquet : "Dégage boloss, ta mère, elle caresse des aliens sur Mercure".

Seul Mélenchon n’a rien dit, parce que pour lui, choisir Le Pen ou Macron, c’est comme si on proposait à Alain Ducasse de devenir chef soit au Quick de Dijon soit au kebab Le Bosphore à Garges. Mélenchon rêve d’un monde où le peuple étudie à la bougie les écrits de Chavez sous une tente Quechua, avec 16 euros par an et par famille, parce que le brozouf c’est vulgos. Et on lui demande de soutenir le pape du libéralisme, le seul mec capable d’ubériser les Roms en triplant le nombre de feux pour que les Moldaves puissent eux aussi faire les pare-brises.

À lire aussi
Laurent Gerra humour
Laurent Gerra imitant José Bové : "C'est pas de la crotte de bique d'élevage intensif !"

Mélenchon comme Britney Spears

Les Insoumis, les fans de Mélenchon, sont perdus, car leur gourou ne dit rien. Au moins quand on est pour Raël, l’autre vient et dit "Je suis Dieu, j’ai le 06 de Moïse, file-moi ton chéquier, en échange, voilà une paillasse où dormir", on est guidé. Mais Mélenchon, non, alors qu’il génère chez son public la même folie que Britney Spears en 2001, quand elle jouait la collégienne candide qui léchait une grosse sucette en faisant semblant de croire que tout le monde ne voyait là qu’une grosse sucette.

Mélenchon, hier sur YouTube (c’est le plus vieux youtoubeur du monde, sa chaîne est en concurrence avec celle de Gandalf du Seigneur des Anneaux), a fini par dire qu’il ne voterait pas Le Pen. Ce qui ne veut pas dire qu’il appelle à voter pour Macron.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Humour Présidentielle 2017
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788237581
Tanguy Pastureau : "Emmanuel, Marine, et les autres, et nous"
Tanguy Pastureau : "Emmanuel, Marine, et les autres, et nous"
Front Républicain contre Front national, cette élection présidentielle n'est qu'une vaste histoire de fronts. Si la plupart des politiques ont de suite appelé à voter pour Emmanuel Macron, d'autres l'ont fait, laissant leurs électeurs hésitants et un peu paumés.
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/tanguy-pastureau-emmanuel-marine-et-les-autres-et-nous-7788237581
2017-04-29 08:50:00
http://media.rtl.fr/cache/pYv3UTjC-YuxS_N-XhX9Bw/330v220-2/online/image/2014/0808/7773642313_tanguy-pastureau.jpg