1 min de lecture Présidentielle 2017

Tanguy Pastureau : Dupont-Aignan veut son quart d'heure de gloire

REPLAY - Nicolas Dupont-Aignan se voit mal végéter cinq années de plus et a donc décider de relancer sa carrière, mais pas en devenant chroniqueur. Non, en s'alliant avec Marine Le Pen.

Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau
>
Tanguy Pastureau : Dupont-Aignan veut son quart d'heure de gloire Crédit Image : Elodie Grégoire | Crédit Média : Tanguy Pastureau | Date :
La page de l'émission
Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau et La rédaction numérique de RTL

Jusqu’à présent, Nicolas Dupont-Aignan, c’était ce gonze qui revenait une fois tous les cinq ans, comme l’inspiration chez Laurent Voulzy ou les règles chez une dame qui vit à côté d’une centrale nucléaire. Il se présentait à la présidentielle, faisait moins de 5% et ensuite devait enfiler un bonnet miteux et faire la manche derrière un écriteau avec écrit "réfugié syrien, pitié", pour rembourser ses frais de campagne. Là, il a tout fait, il a quitté le JT de TF1 au bout de 4 secondes, a lu des SMS envoyés par les Républicains, est allé chez Hanouna, lequel lui a dit "Alors, ma beauté, t’as la darka ou la rassrah, et l’as-tu vu mon cul ? ", bref, il a fait la campagne qu’aurait faite Nabilla si elle s’était présentée, sauf que lui n’a pas montré ses boobs.

Le souci, c’est qu’il y a pris goût, ça fait vingt ans qu’il est maire de Yerres, alors il a envie de penser à demain, avec du pouvoir, des biftons et des fans en transe. Seulement, petit souci, il est seul, Debout la France, c’est lui debout avec un Bolino en train de chercher sur Meetic des femmes qui auraient choisi comme identifiant "Souverainiste chaude". Donc il se dit "Soit je roule pour Macron, mais tout le monde fait ça, soit je m’allie à Marine, la dame rigolote qui se bat à coup de poulpe contre Collard sur un bateau de pêcheur, c’est pareil que chez Hanouna".

Dupont-Aignan réunit donc le staff de Debout de la France, c’est-à-dire qu’il se place devant un miroir, dit "Merci, Nicolas, d’être venu", et se répond à lui-même "De rien, Nicolas, j’étais pas loin", et il décide de s’allier à Le Pen. Debout la France, "En Marche !", tous les partis ont dans leur nom cette idée de mouvement, en fait il n’y a que si Jean-Marc Ayrault créait son parti que le truc s’appellerait "Assis à la cool sur un gros gros pouf".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Nicolas Dupont-Aignan Marine Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788344169
Tanguy Pastureau : Dupont-Aignan veut son quart d'heure de gloire
Tanguy Pastureau : Dupont-Aignan veut son quart d'heure de gloire
REPLAY - Nicolas Dupont-Aignan se voit mal végéter cinq années de plus et a donc décider de relancer sa carrière, mais pas en devenant chroniqueur. Non, en s'alliant avec Marine Le Pen.
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/tanguy-pastureau-dupont-aignan-veut-son-quart-d-heure-de-gloire-7788344169
2017-04-30 09:40:00
http://media.rtl.fr/cache/Q5jVX_vi5kvp_bIc4NnrAQ/330v220-2/online/image/2014/0423/7771380343_tanguy-pastureau.jpg