2 min de lecture Tanguy Pastureau

Tanguy Pastureau : dans 6 mois, l'inconnu

REPLAY - La multiplication des primaires dans les partis en France montre l'absence totale de leaders naturels, dominants, capables de mener seuls leurs troupes vers la victoire. La présidentielle est une élection de délégués de classe avec plus d'argent.

Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau
>
Tanguy Pastureau : dans 6 mois, l'inconnu Crédit Image : RTL | Crédit Média : Tanguy Pastureau | Durée : | Date :
La page de l'émission
Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau Journaliste RTL

Six mois avant l’élection présidentielle, on est dans l’incertitude. Avant, l’élection, c’était aussi simple qu’une fiche de lecture rédigée par Nabilla. Chaque parti avait un leader, un dominant, suivi par une meute, comme chez les loups, sauf que personne ne se léchait pour faire sa toilette. Chirac en campagne, c’était une bière dans une main, une croupe de vache dans l’autre + un bisou au bébé baveux qu’on lui tendait et avec les pieds il pouvait serrer encore 4 paluches. Et Chirac, MitterrandSarkozy, faisaient peur à leurs adversaires, qui devant eux devenaient liquides, tel des frotteurs du métro qui se retrouveraient sur la ligne 13 coincés derrière Zahia.

 
Mais en 2016, il n’y a plus de leader, il n’y a plus que des monsieur et madame tout le monde : à droite, il y a Juppé, qui dégage l’énergie d’un morse durant sa sieste, Bruno Le Maire, un type ennuyeux comme une soirée mousse au Queen quand on est hétéro, les mormons disent de Le Maire qu’il est sobre. Il y a Fillon, le papi en veste de tweed, c’est le Mister Bean français, et Sarkozy, qui tente de faire croire qu’il est aussi performant qu’il y a dix ans, en cela on est certain que c’est un homme.
 
À gauche, c’est pire. François Hollande est à 4% de bonnes opinions dans les sondages, si on demande aux gens "Préferez-vous contracter une chaude-pisse ou voter Hollande ?", tous répondent la chaude-pisse. Pourtant, la croissance repart, le chômage baisse, hier Trierweiler a même écrit un tweet le félicitant pour son action, son médecin est venu voir si elle allait bien, mais rien à faire, même si Hollande sauve un petit chat de la noyade en direct sur BFM, il a moins de chances d’être réélu que Benjamin Castaldi d’entrer à l’Académie Française.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tanguy Pastureau Primaire Les Républicains Primaire PS
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785508195
Tanguy Pastureau : dans 6 mois, l'inconnu
Tanguy Pastureau : dans 6 mois, l'inconnu
REPLAY - La multiplication des primaires dans les partis en France montre l'absence totale de leaders naturels, dominants, capables de mener seuls leurs troupes vers la victoire. La présidentielle est une élection de délégués de classe avec plus d'argent.
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/tanguy-pastureau-dans-6-mois-l-inconnu-7785508195
2016-10-30 08:50:00
http://media.rtl.fr/cache/pYv3UTjC-YuxS_N-XhX9Bw/330v220-2/online/image/2014/0808/7773642313_tanguy-pastureau.jpg