2 min de lecture Santé

Tabac: le gouvernement interdit certaines marques

REPLAY - RTL MIDI

Stéphane Carpentier et Christelle Rebière Les auditeurs ont la parole Christelle Rebière & Stéphane Carpentier
>
Télécharger Les auditeurs ont la parole du 31 janvier 2017 Crédit Image : Marisol Touraine, invitée de RTL le 31 janvier 2017 | Crédit Média : Vincent Parizot,Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission
Vincent Parizot
Vincent Parizot et Christelle Rebière

Le gouvernement, après avoir imposé les paquets neutres, poursuit son offensive contre le tabac et le marketing "glamour" des fabricants, en imposant à des cigarettes fines et cigarillos de changer de noms. 

La ministre de la Santé Marisol Touraine, qui doit signer mardi l'arrêté fixant prix et autorisations de vente, a annoncé l'interdiction de plusieurs marques, les industriels devant désormais choisir d'autres appellations s'ils veulent continuer à vendre leurs produits. 

"Il y a des marques qui ne seront plus autorisées, des marques qui sont attractives, qui donnent le sentiment que fumer ces cigarettes c'est chic, ce qui n'est évidemment pas l'esprit du paquet neutre", a-t-elle indiqué sur RTL. 

L'arrêté doit paraître au Journal officiel mercredi. Les fabricants de cigares concernés auront encore le droit de vendre leurs produits sous ce nom pendant deux ans. Le délai est d'un an pour les autres produits. 

À lire aussi
Des chirurgiens effectuent une opération (illustration) santé
La chirurgie de l'obésité, agir sur l'estomac

L'association Droits des non-fumeurs (DNF) a "salué" cette démarche: c'est "une excellente décision pour contrer encore le marketing de l'industrie du tabac, pour empêcher que le consommateur ne soit induit en erreur, pour éviter qu'on cherche à le faire rêver d'un produit mortifère". 

Seita, qui distribue Fine, a dénoncé "une décision arbitraire ayant pour seul but de stigmatiser toujours plus les consommateurs qui font le choix de fumer". Philipp Morris ne comptait pas réagir avant la parution au JO. 
                   
Le texte annonce aussi une hausse des tarifs du tabac à rouler. "C'est variable, autour d'1,50 euros", comme le prévoyait le plan de financement de la Sécurité sociale, a précisé Marisol Touraine. 

En revanche, "pour les cigarettes, des hausses de taxe avaient été votées, mais les entreprises ne les ont pas répercutées, donc les prix vont rester à peu près stables", a-t-elle regretté. 

Pour autant, "les hausses viendront plus tard. Je ne lâcherai pas car augmenter le prix du tabac c'est important en terme de santé publique", a-t-elle encore dit. 

Après une hausse des ventes de cigarettes en France en 2015, l'année 2016 a marqué un recul de 1,2%, avec 44,92 milliards d'unités livrées aux buralistes. 

Trouvez-vous la politique anti-tabac efficace ? RTL vous invite à répondre à la question du jour.

Trouvez-vous la politique anti-tabac efficace ?
Nombre de votes : 6926 *Sondage à valeur non scientifique
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787006269
Tabac: le gouvernement interdit certaines marques
Tabac: le gouvernement interdit certaines marques
REPLAY - RTL MIDI
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/tabac-le-gouvernement-interdit-certaines-marques-7787006269
2017-01-31 12:08:00
http://media.rtl.fr/cache/bmRtQ8nA5IXkmQ707yh-3w/330v220-2/online/image/2017/0131/7787002588_marisol-touraine-invitee-de-rtl-le-31-janvier-2017.jpg