2 min de lecture Salon de l'agriculture

Le Salon de l'agriculture privé de canards à cause d'une grippe aviaire "virulente"

Cette année, pas de canards au 54e Salon international de l'agriculture à cause d'une grippe aviaire qui a décimé de nombreux élevages du Sud-Ouest, comme l'explique le président de la FNSEA du Gers, Bernard Malabirade.

Bernard Poirette L'invité RTL du week-end Bernard Poirette
>
Télécharger Le Salon de l'agriculture privé de canards à cause d'une grippe aviaire "virulente" Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date : La page de l'émission
Bernard Poirette
Bernard Poirette et La rédaction numérique de RTL

Depuis la mi-décembre, 341 foyers de grippe aviaire ont été déclarés dans 9 départements du sud-ouest. Trois millions de canard ont été abattus, 360.000 le seront encore au cours des prochains jours dans les Landes. Bernard Malabirade, président de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA) du Gers, déplore "une crise sanitaire majeure qui vient d'un virus extrêmement virulent, qui occasionne des mortalités très importantes dans les élevage de l'ordre de 50 à 60%", laquelle rendait, selon lui, ces abattages massifs nécessaires. "Quoi qu'il en soit les oiseaux seraient tombés malades", explique-t-il. L'éradication du virus "va prendre encore quelques semaines malheureusement et cela passera, malheureusement aussi, par quelques périodes de vide", prévoit Bernard Malabirade.

En allant vers les beaux jours, le virus influenza devrait finir par s'éteindre car celui-ci craint la chaleur. Certains imputent la propagation du virus au modèle d'élevage intensif ou encore au déplacement des oiseaux par la route. "Il n'y a pas d'interdiction de circuler avec des oiseaux d'élevage, rétorque le représentant de la FNSEA du Gers. Il s'avère que l'on a un type de virus cette année qui est virulent". Celui-ci préconise toutefois de "prendre des leçons dans les systèmes d'élevage mais aussi dans les alertes sanitaires". "Il faut que l'on monte un cadre qui fait que l'on devance le virus. C'est un parti pris culturel très fort et nous y tenons et nous ne lâcherons pas cet élevage et nous allons travailler pour que notre système d'élevage soit compatible avec les nouvelles mesures sanitaires", poursuit Bernard Malabirade. Les oiseaux sont euthanasiés et ne sont bien sûr pas mis dans l'alimentation, parce qu'ils sont supposés avoir été en contact avec le virus. Leurs carcasses sont détruites ou "utilisées en nourriture pour chiens et chats", non réceptifs au virus, explique le représentant de la FNSEA.

[Mise à jour le 2 mars] Concernant cette dernière citation, la Chambre syndicale des fabricants d'aliments préparés pour chiens, chats, oiseaux, et autres animaux familiers a contacté la rédaction de RTL, qui lui accorde le droit de réponse suivant : 

À lire aussi
Emmanuel Macron a reçu un millier d'agriculteurs à l'Élysée. agriculture
Salon de l'Agriculture 2018 : Macron entame une opération reconquête auprès des agriculteurs


Les matières d’origine animale utilisées aux fins de petfood sont issues d’animaux déclarés propres à la consommation humaine en vertu de la législation communautaire (Règlement 1069/2009 - Matières de catégorie 3).

L’utilisation en petfood de cadavres d’animaux est rigoureusement interdite. Ces matières sont soit éliminés par incinération, soit valorisées comme engrais organiques, soit converties en compost ou biogaz (Règlement 1069/2009 - Matières de catégorie 2). Ainsi que l’a précisé le Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, les carcasses d’animaux euthanasiés dans les zones touchées par l’IAHP sont acheminées à l’équarrissage dans des conditions soumises à des règles de biosécurité très strictes. Elles sont transformées en farines. Celles-ci sont stérilisées et utilisées comme combustibles, principalement dans les cimenteries.

Vous pouvez vérifier cette affirmation sur le site officiel du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Salon de l'agriculture Maladie Virus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787416169
Le Salon de l'agriculture privé de canards à cause d'une grippe aviaire "virulente"
Le Salon de l'agriculture privé de canards à cause d'une grippe aviaire "virulente"
Cette année, pas de canards au 54e Salon international de l'agriculture à cause d'une grippe aviaire qui a décimé de nombreux élevages du Sud-Ouest, comme l'explique le président de la FNSEA du Gers, Bernard Malabirade.
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/salon-de-l-agriculture-2017-la-grippe-aviaire-canards-un-virus-extremement-virulent-7787416169
2017-02-25 10:28:00
http://media.rtl.fr/cache/5H-ZjrtFWjsf2kan6Go3cA/330v220-2/online/image/2016/0420/7782906600_des-cas-de-grippe-aviaire-de-la-souche-h5n2-ont-ete-declares-au-canada-illustration.jpg