2 min de lecture Prisons

Prison : mise en place d'une grille d'évaluation afin de repérer les détenus en voie de radicalisation

Cette grille est constituée d'une série de questions auxquelles devront répondre les détenus. Elle sera distribuée prochainement dans les 187 prisons françaises.

Le couloir d'une prison (illustration)
Le couloir d'une prison (illustration) Crédit : RICHARD BOUHET / AFP
Ana Boyrie

Le milieu carcéral est régulièrement pointé du doigt comme étant un foyer de radicalisation. Les derniers chiffres dévoilés par Europol, disant qu'environ 5.000 jihadistes se trouveraient sur le sol européen, ne rassurent pas les populations. L'administration pénitentiaire est donc sommée de trouver des solutions. À la suite des attentats de Charlie Hebdo, le premier ministre Manuel Valls avait annoncé la création en prison de plusieurs "quartiers spécifiques" pour "les détenus considérés comme radicalisés"

Un nouveau dispositif a été mis en place par les conseillers pénitentiaires d'insertion et de probation (CPIP) : une grille d'évaluation. Comme le dévoile La Croix ou encore L'Humanité, ce procédé vise entre autres à repérer les profils de détenus en voie de radicalisation. Les 187 prisons françaises serviront de cobayes pendant une période de trois mois

La religion, la femme et l'estime de soi abordés

Pour cela, la grille, publiée par L'Humanité, repose sur une série de questions variées, près de 70 au total. Nombreuses sont celles qui portent sur les signes religieux : le détenu présente-t-il des "signes physiques ou ostensibles de sa confession ?", "Opte-t-il pour un discours empreint de références religieuses, quel que soit le sujet abordé ?" ou encore, "Refuse-t-il d'avoir affaire avec le personnel féminin ?" La religion est donc un élément majeur mais n'est pas seule dans l'équation. 

À lire aussi
Nicole Belloubet était l'invité de RTL Matin le 21 février 2018 gouvernement
Nicole Belloubet sur RTL : "Le budget de la Justice augmentera encore"

En effet, parmi cette longue liste de critères, figurent des questions faisant référence à l'estime de soi, au caractère influençable, à l'intolérance, à la frustration, au goût du risque ainsi qu'à la théorie du complot. Pour compléter cet interrogatoire, l'agent pénitentiaire devra cocher une de ces trois réponses : "repéré", "non repéré" ou "élément manquant".

Les "repérés" intégreront un "plan d'accompagnement"

Une fois le diagnostic effectué, les détenus "repérés" seront soumis à un "plan d'accompagnement", informe La Croix. Ils seront transférés à Fresnes ou Fleury-Mérogis pour une évaluation plus approfondie sur plusieurs semaines. Les plus dangereux seront quant à eux placés à l'isolement. D'autres auront la possibilité de suivre des programmes spécifiques de prévention de la radicalisation, collectifs ou individuels. 

Une grille d'évaluation perfectible

Cependant, certains jugent trop vagues ces multiples questions. C'est ce qu'explique Mylène Palisse à L'Humanité, à la CPIP depuis vingt ans dans la région toulousaine. "À lire ça, tout le monde se radicalise", ironise-t-elle. De plus, le secrétaire du Syndicat National de l'Ensemble des Personnels de l’Administration Pénitentiaire (SNEPAP-FSU) souligne à Europe 1, un trop grand nombre de "critères religieux" qui risque de stigmatiser une partie de la population carcérale, de religion musulmane. Selon lui, les détenus au profil inquiétant sont difficilement repérables car ils pratiquent la dissimulation.

Pour l'administration pénitentiaire, la visée de ces fiches d'évaluation est d'avoir une vision globale du détenu afin, justement, de ne pas établir un mauvais diagnostic. Elles seront donc distribuées aux surveillants, aux personnels d'encadrement de la pénitentiaire mais aussi aux services pénitentiaires d'insertion et de probation (SPIP).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Prisons Djihadisme Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783010926
Prison : mise en place d'une grille d'évaluation afin de repérer les détenus en voie de radicalisation
Prison : mise en place d'une grille d'évaluation afin de repérer les détenus en voie de radicalisation
Cette grille est constituée d'une série de questions auxquelles devront répondre les détenus. Elle sera distribuée prochainement dans les 187 prisons françaises.
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/prison-mise-en-place-d-une-grille-d-evaluation-afin-de-reperer-les-detenus-en-voie-de-radicalisation-7783010926
2016-04-27 17:54:44
http://media.rtl.fr/cache/F7-kO1201CrDaFpBtIkRyQ/330v220-2/online/image/2016/0224/7782045149_le-couloir-d-une-prison-illustration.jpg